DUBOIS Alcide [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né le 29 septembre 1856 aux Bois (Jura bernois, Suisse), mort le 8 septembre 1912 à Saint-Imier ; ouvrier emboîteur, « faiseur de secrets » ; militant de la Fédération jurassienne.

Alcide Dubois fut condamné à trente jours de prison pour sa participation à la manifestation commémorative de la Commune de Paris, en mars 1877 à Berne. Il fut membre du comité de la Fédération des remonteurs (1886-1888), représentant ouvrier au comité de la Fédération horlogère mixte (1887-1889) et cofondateur de l’Union ouvrière de Saint-Imier (1891) ; il participa au lancement du Socialiste, éphémère organe romand (1891-1892).

En 1892, il publia avec Albert Nicolet et Jules Coullery la brochure Les anarchistes et ce qu’ils veulent, signée « Un groupe d’anarchistes suisses », largement diffusée et traduite en italien.

En mars 1893, le fabricant horloger Gygax de Saint-Imier licenciait une dizaine d’acheveurs qui refusaient de faire des heures supplémentaires non rémunérées ; en mai, il essayait de baisser les salaires et de favoriser les ouvriers non syndiqués. Les ouvriers ripostèrent en donnant leur quinzaine, puis le 29 mai ils manifestèrent devant la fabrique et lancèrent des pierres contre les vitres ; l’émeute grandit avec l’arrivée des gendarmes et des pompiers, et fit une vingtaine de blessés. Les gendarmes venus de Berne (chef-lieu du canton) arrêtèrent 32 ouvriers. Dubois fut condamné en 1894 à dix mois de prison pour avoir été meneur et s’être déclaré anarchiste (tout comme Jules Coullery, Ernest Droz et Alexis Meyrat) ; plus de vingt condamnations furent prononcées en tout, allant de huit jours à dix mois.

Alcide Dubois resta toujours fidèle à ses convictions anarchistes. En 1908 il était l’un des animateurs du Groupe d’instruction mutuelle de Saint-Imier, avec ses vieux compagnons Jules Coullery, Ernest Droz et Emile Flotron. Correspondant occasionnel du journal socialiste La Sentinelle, il publia encore la brochure Patrie, Patriotisme, Ed. Cercle ouvrier, Saint-Imier 1912.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154428, notice DUBOIS Alcide [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 11 avril 2014, dernière modification le 17 juillet 2021.

Par Marianne Enckell

SOURCES : J. Guillaume, L’Internationale. — F. Kohler, « Le conflit de Saint-Imier et la répression anti-anarchiste (1893-1894) », in Actes SJE, 1972, pp.380-385. — Correspondance avec Jacques Gross, fonds Gross, IISG. — Maurice Born, "Gueule de bois, une usurpation", Intervalles, Bienne, 2001. — Dictionnaire historique de la Suisse (notice de François Kohler) — Chantier biographique des anarchistes en Suisse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément