ROCH Édouard [Dictionnaire des anarchistes]

Par René Bianco

Né le 21 décembre 1859 à Lyon. Ouvrier tapissier. Anarchiste.

Edouard Roch, selon la police, voyageait « de ville en ville » et vint à Marseille à plusieurs reprises. Vivant surtout des produits de la vente de journaux sur la voie publique, il subit diverses condamnations, notamment à Lyon et à Toulon, pour « cris séditieux » ou « outrages à agents ».

En 1897, il était à Marseille où il logeait dans un garni, 22 quai du Port, où était domiciliée la rédaction d’une troisième série du journal L’Agitateur (Marseille, 2 numéros du 4 et 18 février 1897). Cette nouvelle série avait été publiée à l’initiative du groupe La Jeunesse Internatinale dont faisaient partie Jules Cheylan, Maurice Chaumel*, Frédéric Gros, Marius Escartefigue*, Emile Rampal* et Alexandre Jacob*.

L’année suivante Roch occupa un emploi de matelassier dans un magasin situé 8 rue Saint Laurent à Marseille ; selon la police il en profita pour faire de la propagande anarchiste auprès des clients fréquentant l’établissement. En 1898 il organisa diverses réunions publique, puis, quittant sans doute la ville, disparaissait des milieux anarchistes marseillais.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154516, notice ROCH Édouard [Dictionnaire des anarchistes] par René Bianco, version mise en ligne le 2 mai 2014, dernière modification le 2 mai 2014.

Par René Bianco

SOURCES : AD Marseille M6/3349, 4697, VOT4/27, Z1/10 — AD Aix 14U95 quinto = R. Bianco. « Le Mouvement anarchiste… », op. cit. — R. Bianco, « Un siècle de presse anarchiste… », op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément