SICARD Jean [Dictionnaire des anarchistes]

Par Daniel Vidal

Né le 18 juillet 1942 à Saint Affrique (Aveyron) ; militant anarchiste et mutualiste.

Marcel Sicard et Denise Panis, agriculteurs, résidant à Montlaur (Aveyron), étaient les parents de Jean Sicard. Il vécut maritalement avec Geneviève Nicolas, infirmière, militante et déléguée CFDT à l’Hôpital de Sainte-Affrique.
Il avait quitté l’école à 16 ans, avec le BEPC. Après quoi, il a travaillé comme apprenti chez un fermier éleveur de poulets à Montlaur, puis à l’usine de tissu de Camarres (Aveyron) pendant un an et demi.

Appelé du contingent en 1962 il passa 18 mois en Algérie. A son retour, il fut employé comme livreur de sacs de farine. En 1964, il reprit l’exploitation familiale d’élevage de poules en association avec ses parents. Il prit sa retraite en 2005.
Il fut adhérent à la FNSEA de 1965 ou 1966 jusqu’à 1971, date à laquelle il en démissionna, lui reprochant d’être une courroie de transmission du pouvoir politique en place. Il fut sensibilisé politiquement par les luttes menées sur le plateau du Larzac. A partir de 1972, il se rapprocha du syndicat des Paysans Travailleurs.

Jean Emile Sanchez, futur porte-parole de la Confédération paysanne, était membre de la Fédération anarchiste et du petit Syndicat Autogestionnaire des Paysans dont une partie des membres rejoindra la Confédération nationale des syndicats de travailleurs paysans (CNSTP) à sa création en 1982. Il écrivit un article dans le Monde libertaire en 1976 qui amena Jean Sicard à contacter la FA. Bien que de sensibilité plutôt syndicale, il adhéra à la Fédération anarchiste en 1977 ou 1978 en s’éloignant du syndicalisme paysan. Il participa aux réunions de l’Union régionale de la Fédération anarchiste qui regroupait alors les groupes du Gard, Marseille, Hérault, Ardèche, de l’Aude et de l’Aveyron.
En 1981, Radio Saint Affrique fut créée ; c’était une radio libre dont Jean Sicard sera l’un des créateurs et animateurs avec l’émission "Espace libre". Il a écrit divers articles relatifs au monde paysan dans le Monde libertaire et participé aux mobilisations liées à l’occupation des terres nécessaires à l’installation de Jean Émile Sanchez à La Vernède, dans l’Hérault.

En 1988, il rentra à la Mutualité Française de l’Aveyron, son principal engagement. Comme la plupart des paysans du département, Jean Sicard était cotisant et usager de cette mutuelle. Lors d’une rencontre au cours d’une émission sur Radio Saint Affrique, on lui proposa d’entrer dans ce mouvement. Deux ans plus tard, en 1990, il fut élu président de la Mutualité Française de l’Aveyron et le resta durant seize ans, jusqu’à la fin de 2006. Cette fonction l’a amené à assurer des mandats régionaux et nationaux dans le secteur mutualiste. Il a été administrateur de l’Union Régionale de la Mutualité Midi Pyrénées et administrateur de la Fédération Nationale de la Mutualité Inter-professionnelle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154524, notice SICARD Jean [Dictionnaire des anarchistes] par Daniel Vidal, version mise en ligne le 3 mai 2014, dernière modification le 8 septembre 2020.

Par Daniel Vidal

SOURCES : témoignage direct, août 2008

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément