MAURY Max [Dictionnaire des anarchistes]

Par Notice complétée par Rolf Dupuy et Daniel Vidal

Mort à Nimes en mars 1945. Tailleur de pierres. Militant anarchiste et anarcho-syndicaliste de l’AFA et de la CGTSR.

Militant anarchiste et syndicaliste, Max Maury appartenait au syndicat unique du Bâtiment, section des tailleurs de pierre. Il collabora avec sa compagne, Fernande Maury, au Libertaire de 1923 à 1925 lorsque ce journal était quotidien.

En 1928, il anima le groupe anarchiste de Nîmes de l’Association des fédéralistes anarchistes (AFA) lancée par Sébastien Faure*. Prudhommeaux* représenta le groupe de Nimes au congrès de l’UACR du 14 au 16 juillet 1933. Frémont*, du Libertaire et alors délégué à la correspondance avec les groupes du midi, reprocha par lettre du 12 août 1933 à Maury son article paru dans la Voix libertaire critiquant le congrès de l’UA et les positions validées.

Maury écrira un texte daté du 5 août 1933, au nom du groupe de Nimes, critiquant la politique de « front commun », voté par l’UACR, ainsi que sa faible représentativité. Il concluait en appellant à la création d’une fédération anarchiste du Midi.

Il adhéra en 1936 à la Fédération anarchiste de langue française (FAF) qui venait de se créer et écrivit dans Terre libre (Nîmes-Paris, 1937-1939), organe de la FAF édité par A. Prudhommeaux, et dans Révolte, publiée par Aristide Lapeyre* à Bordeaux (21 numéros de février à juin 1936). On trouve également sa signature dans l’Espagne antifasciste éditée aussi à Bordeaux par Aristide Lapeyre (9 numéros du 1er septembre au 31 décembre 1937).

Max Maury mourut en mars 1945 à Nîmes,

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154637, notice MAURY Max [Dictionnaire des anarchistes] par Notice complétée par Rolf Dupuy et Daniel Vidal, version mise en ligne le 2 mai 2014, dernière modification le 2 mai 2014.

Par Notice complétée par Rolf Dupuy et Daniel Vidal

SOURCES : Arch. Du Gard 6J1-2 — Le Libertaire, 15 mars 1945. — R. Bianco, Un siècle de presse…op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément