NÉDÉLEC André [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Né en 1926 sur l’île de Groix (Morbihan), décédé le 15 octobre 2000 sur l’île de Groix ; ouvrier métallurgiste ; communiste libertaire, syndicaliste et anticolonialiste.

André Nédélec (1950)
André Nédélec (1950)
Coll. Gil Devillard/Archives d’AL

André Nédélec militait, après la Seconde Guerre mondiale, à la Fédération anarchiste (FA).
En 1950, il participa à la création de l’Organisation-pensée-bataille (OPB), fraction communiste libertaire au sein de la FA (voir Georges Fontenis). Dans le même temps, il impulsa un groupe d’usine, le groupe Makhno, avec d’autres militants FA de Renault à Boulogne-Billancourt (dont Gil Devillard, René Thieblemont, ainsi que plusieurs réfugiés espagnols). Le groupe publia un bulletin de boîte : Le Libertaire Renault.
Quand la FA se transforma en Fédération communiste libertaire (FCL) en 1953, André Nédélec continua à militer au sein de cette organisation.
En janvier 1957, il participa, avec une équipe de la FCL, à un attentat contre un local du mouvement Poujade, rue Blomet (Paris 15e). Donné par un indicateur qui s’était introduit dans l’équipe, il fut arrêté par la police, ainsi que Pierre Morain, Jean Legars, Paulette Pertois, Manuel Rodriguez et Gabrielle Bernard. Cet attentat s’inscrivait dans une série d’actions violentes contre des locaux d’organisations fascistes et partisanes de l’Algérie française, qui furent revendiqués par le journal La Volonté du Peuple (Paris, un numéro unique, 15 mars 1957), émanation de la FCL passée à la clandestinité. Le journal, sous-titré « organe central clandestin du Parti révolutionnaire », avait été imprimé à environ 1 500 exemplaires dans un local loué rue Blanche (Paris 18e).
Après la disparition de la FCL, André Nédélec rejoignit, dans les années 1960, l’Union des gauches socialistes puis le Parti socialiste unifié. Par la suite il retourna vivre sur l’île de Groix où il travailla à l’entretien de bateaux de pêche.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154650, notice NÉDÉLEC André [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 27 avril 2014, dernière modification le 11 août 2020.

Par Rolf Dupuy

André Nédélec (1950)
André Nédélec (1950)
Coll. Gil Devillard/Archives d’AL

SOURCES : Georges Fontenis, Changer le monde. Histoire du mouvement communiste libertaire 1945-1997, Alternative libertaire, 2008 — René Bianco « Un siècle de presse anarchiste… », op. cit. — Gil Devillard, « Adieu André Nédéelc », Alternative libertaire de janvier 2001.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément