SALING Jean, Joseph, Georges [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Né le 5 mars 1900 à La Chaise-Dieu (Haute-Loire), mort le 20 novembre 1948 à Paris ; militant de l’UA puis de la FAF.

Fils naturel de Marie Pauline Clochet, bisettière, et de Georges Saling, Jean Saling engagé volontaire le 23 avril 1917, fut condamné à 4 mois de prison le 11 janvier 1918 pour outrage à un supérieur pendant le service. Réformé le 10 octobre 1919 pour infirmité, il a été condamné le 25 mars 1920 à 5 jours de prison et à
5 francs d’amende par le tribunal de Riom pour violence, outrage et ivresse.
Le 9 février 1923 la police le signala comme se disant anarchiste, "fréquentant les milieux communistes et antimilitaristes". Il habitait 16 rue Saint-Genes à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

Membre de l’Union Anarchiste (UA), fut élu lors du congrès de cette organisation, les 2-3 novembre 1924, au conseil d’administration du quotidien Le Libertaire, aux côtés de Georges Courtinat, Branco, Marius Theureau, Megnol, Pierre Mualdès et Doucet. En 1937, il était membre du groupe de la Fédération Anarchiste Française (FAF) de Pontaut-Combault (Seine-et-Marne).

Il s’était marié le 26 juillet 1920 à Clermont avec Madeleine Couton.

Jean Saling est mort à Paris le 17 novembre 1948.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154690, notice SALING Jean, Joseph, Georges [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 14 mai 2014, dernière modification le 25 mars 2019.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : J. Garnotel, Le libertaire quotidien, op. cit. — APPo BA 1899. — Archives départementales du Puy-de-Dôme, M 3886. — État civil en ligne 6 E 51/14. — Notes de Richard Dujon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément