JACQUEMIN Émilie [Née LEPREUX Émilie Sophie] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Née en 1886, morte en 1941. Couturière ; militante syndicaliste, anarchiste et antimilitariste.

Début 1913, Émilie Jacquemin remplaça Clémence Jusselin comme trésorière du Comité féminin contre la loi Berry-Millerand, les bagnes militaires et toutes les iniquités sociales, formé en septembre 1912 à l’initiative du syndicat parisien des couturières (voir Thérèse Taugourdeau).

Elle était depuis 1903 l’épouse d’Eugène Jacquemin (ou Jackmin) et résidait 23, rue du Garde-Chasse, aux Lilas. Suite à l’incarcération de son mari en juillet 1913, elle assura le secrétariat du journal Le Réveil anarchiste ouvrier (note parue dans le n° 13, du 25 octobre 1913).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154795, notice JACQUEMIN Émilie [Née LEPREUX Émilie Sophie] [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 24 avril 2014, dernière modification le 1er avril 2021.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : Arch. Nat. F7/13348. — Site filae.com/.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément