NAVEL Marguerite Jeanne, née Fort [Dictionnaire des anarchistes]

Par Claire Auzias

Née à Paris (18e arr.) le 25 avril 1896, morte à Meyzieu (Rhône) le 3 octobre 1992. Papetière. Chansonnière antimilitariste, syndicaliste.

Marguerite Fort, née à Paris de parents lyonnais, était une chansonnière antimilitariste de la guerre de 1914-18. Membre des chorales révolutionnaires comme « la muse rouge », le « nid rouge », etc., elle chanta pendant tout l’entre-deux-guerres, et jusqu’en 1940, les chansons anarchistes et antimilitaristes. Elle épousa à Lyon en septembre 1919 Lucien Navel*, frère aîné de Georges Navel*, et militant anarchiste syndicaliste très averti : c’est lui d’ailleurs qui initia son jeune frère Georges à l’anarchisme.

Marguerite Navel s’éloigna de ses convictions anarchistes à la fin de l’entre-deux-guerres par déception du statut trop dur fait aux femmes dans ce mouvement, statut sur lequel elle fut très critique, sans pour autant se dire féministe, ni rejoindre aucun autre mouvement.

Elle était papetière et fut toute sa vie une très active militante syndicale des papetiers (CGT), en conservant toujours ses présupposés antiautoritaires dans le syndicat comme ailleurs. Sa critique de l’anarchisme résidait exclusivement dans la sphère domestique où elle considérait que les anarchistes tyrannisaient allégrement leur sphère privée, compagne, vie quotidienne, etc.. et cela bien avant que le mouvement des femmes post- soixante-huitard n’inscrive sur les murs « Prolétaire, qui lave tes chaussettes ? »

Son répertoire de chansons anarchistes était large et elle accompagnait généralement Lucien Navel, qui était un grand interprète de Gaston Couté*, que Marguerite chantait également de mémoire très bien à la fin de sa vie. Elle a connu évidemment Charles d’Avray* dont les « conférences chantées » faisaient sa joie : Elle est décédée à Meyzieu en 1992.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154818, notice NAVEL Marguerite Jeanne, née Fort [Dictionnaire des anarchistes] par Claire Auzias, version mise en ligne le 24 mars 2014, dernière modification le 24 mars 2014.

Par Claire Auzias

SOURCES : témoignage oral — Etat-civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément