TILLY Henriette [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Couturière ; anarchiste, syndicaliste et antimilitariste.

Fin 1913, Henriette Tilly remplaça Jeanne Morand* comme trésorière du Comité féminin contre la loi Berry-Millerand, les bagnes militaires et toutes les iniquités sociales, formé en septembre 1912 à l’initiative du syndicat parisien des couturières (voir Thérèse Taugourdeau).

Elle habitait alors au 46, avenue d’Allemagne, à Paris 19e et était la compagne de Maxime Masson*.

A l’automne 1913, elle fit partie du comité de parrainage de la coopérative Le Cinéma du peuple (voir Yves Bidamant).

En 1914, elle fut hostile à la guerre et écrivit à Pierre Monatte* le 30 décembre pour le féliciter au sujet de sa lettre « Pourquoi je démissionne du comité confédéral ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154850, notice TILLY Henriette [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 23 mars 2014, dernière modification le 23 mars 2014.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : Arch. PPo BA/1506 et 1513 — AN F7/13348 — Madeleine Guilbert, Les Femmes et l’organisation syndicale avant 1914, CNRS Éditeur, 1966 — Syndicalisme révolutionnaire et communisme. Les Archives Pierre Monatte, François Maspero, 1968.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément