LERESTIF Fabrice, Jean-Jacques [Dictionnaire des anarchistes]

Par Hugues Lenoir

Né en 1961 à Rennes (Ille-et-Vilaine) ; militant de la Fédération anarchiste et de FO ; enseignant.

Joël Josselin Jean-Claude Mailly et Fabrice Lerestif

Son père, Jean Lerestif, né le 27 janvier 1929 à Rennes, était métreur dans le bâtiment ; sa mère, Huguette Thorigny, institutrice, naquit à Flers, dans l’Orne. Tous deux de centre gauche n’eurent aucun engagement militant. La sœur de Fabrice Lerestif fut par contre très impliquée dans le mouvement antinucléaire dans les années 1980. Sa compagne, Sylvie Hamon, avec laquelle il eut trois enfants, est adjointe administrative dans la fonction publique territoriale. Elle est syndiquée et membre du bureau du syndicat CGT-FO des territoriaux.

Après des études d’histoire, il obtint un diplôme d’étude approfondie d’histoire contemporaine à l’Université de Haute-Bretagne, en 1986, portant sur la démographie dans l’Ancien Régime. Il travailla dans une imprimerie municipale et intégra la fonction publique où il fut titularisé en 1991, après avoir passé cinq ans comme maître auxiliaire d’histoire-géographie.

Il adhéra à la Fédération anarchiste en mars 1979, au groupe de Rennes, après en avoir été sympathisant pendant un an et milite toujours. Il participa à une vingtaine de congrès de la Fédération anarchiste. Le premier en 1980 à Angers, le dernier en 2008 dans la Creuse.

En 1989, il rejoignit le SNFOLC (Syndicat national Force ouvrière des lycées et collèges) dont il est responsable académique depuis 1998, mandat pour lequel il bénéficie de décharges partielles d’activité. Il est, depuis 2002, membre de la commission exécutive nationale du SNFOLC.

En 2004, il fut élu secrétaire général adjoint de l’Union départementale FO d’Ille-et-Vilaine ; il a, par ailleurs, participé à quatre congrès confédéraux de Force ouvrière : en 1998 (Paris), 2001 (Marseille), 2004 (Villepinte) et 2007 (Lille). Lors des deux derniers congrès, il est intervenu comme militant anarchiste pour défendre l’esprit de la charte d’Amiens.

Il a été élu secrétaire général de l’UD-FO d’Ille-et-Vilaine en juin 2013, succédant à l’instituteur Joël Josselin qui dirigeait l’UD depuis 2001.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154939, notice LERESTIF Fabrice, Jean-Jacques [Dictionnaire des anarchistes] par Hugues Lenoir, version mise en ligne le 29 avril 2014, dernière modification le 6 décembre 2019.

Par Hugues Lenoir

Joël Josselin Jean-Claude Mailly et Fabrice Lerestif

ŒUVRE : Nombreuses contributions dans Le Monde libertaire sur la question sociale : « Rien ne nous sera épargné », n° 1520, 12 juin 2008, « Ne plus subir », n° 1517, 22 mai 2008, « Jeu de drôles », n° 1512, 10 avril 2008, « FO le poids des appareils », n° 1506, 28 février 2008, « Des temps pourris sous tous rapports », n° 1504, 14 février 2008, « Flexisécurité », n° 1501, 24 janvier 2008, « Des brutes et des truands », n° 1496, 29 novembre 2007, « Passer coûte que coûte », n° 1492, 1er novembre 2007, « L’affrontement », n° 1487, 27 septembre 2007, « 
Une intervention anarchiste au 21e congrès confédéral de FO », hors série n° 32,12 juillet 2007. Participation à l’élaboration de quelques brochures militantes, comme celle intitulée “Plus d’un siècle après la charte d’Amiens” – “Quelle place des anarchistes dans le monde du travail ?”, éditions du Monde libertaire, 2006.

SOURCES : Témoignage direct, juillet 2008. — Note d’Evelyne Bigot. — Ouest-France.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément