SAUVAGE Alain, Claude [dit Lepetit], [Dictionnaire des anarchistes]

Par Hugues Lenoir

Né le 1er mars 1955 à Châteaudun (Eure-et-Loir), militant à la Fédération anarchiste, syndicaliste, employé aux PTT (La Poste).

Son père était O.S. dans un entrepôt de munitions et sa mère au foyer, l’un et l’autre sans engagement militant. Alain Sauvage vécut depuis 1977 en région parisienne. Marié, il a eu deux filles nées en 1988 et 1992, Mathilde et Manon. Sa compagne a milité un temps à la FA.

Après des études d’histoire entre 1973 et 1976 à l’université de Tours, Alain Sauvage passa un concours d’entrée aux PTT suite auquel il arriva à Paris en février 1977. Il fut tout d’abord facteur à Paris 14e, puis contrôleur en 1981 et chef d’équipe en 1992 à La Poste du 14e arrondissement de Paris.

Il adhéra à la CFDT-PTT en 1973 et devint rapidement secrétaire de la section de Paris 14e. Élu au bureau départemental en 1986, il devint demi-permanent puis permanent un an plus tard après le basculement de la majorité du syndicat dans l’opposition à la ligne confédérale.

Il fut délégué à tous les congrès des Postaux Paris CFDT de 1973 à 1988 ainsi qu’au congrès fédéral CFDT PTT 1988, au congrès régional CFDT Ile-de-France 1987 et au congrès de l’UD Paris 1988. Il a été membre de la C.E. de l’UD 75 de fin 87 à fin 88.

En opposition à la ligne confédérale, il fit partie de la quinzaine de militants exclus nominativement de la CFDT en novembre 1988 et participa activement à la création de SUD-PTT ; il fut membre du secrétariat fédéral pendant trois ans, de décembre 1988 à décembre 1991. Partisan convaincu de la nécessité d’empêcher tout carriérisme syndical, il s’appliqua à lui-même le retour à la base avant de postuler à de nouvelles fonctions. Ses candidatures furent toutes rejetées par la suite, ce qui l’amena à considérer que “l’organisation est déjà gangrenée par une bureaucratie dominée par les militants de la LCR”. Il abandonna toute responsabilité en 2003 mais resta syndiqué à Sud.

Alain Sauvage milita au groupe de Châteaudun de la Fédération anarchiste de 1972 à 1973 puis participa à la création du groupe de Tours en 1974 et, dans ce cadre, à l’animation de l’URC (Union régionale du Centre de la FA) ainsi qu’à celle du mouvement étudiant à la faculté de lettres en 1976 contre le décret Soisson/Saunier-Seïté. Il réussit - Roland Irribarria et Gérard Rollin peuvent en témoigner - par ses interventions en A.G. à empêcher les manœuvres des groupes marxistes-léninistes d’exclusion des autres tendances politiques et à empêcher la mainmise des groupes trotskistes en faisant rejeter le principe sclérosant du vote bloqué des motions au profit d’un vote point par point. À la suite d’un journée de solidarité avec l’Espagne antifranquiste organisée le 31 janvier 1976 à la fac de lettres de Tours, il se rendit à Barcelone pour porter la recette à un groupe anarchiste clandestin.

À son arrivée à Paris en 1977, Alain Sauvage co-fonda avec Roland Irribarria le groupe du 14e de la FA puis le groupe Bertho-Lepetit sur une base affinitaire anarcho-syndicaliste. Il participa à la construction de la coordination des militants syndicaux (CMS) de la F.A. pour favoriser les échanges et les rapprochements entre militants intervenant dans les différentes confédérations syndicales (CGT, CFDT, FO).

Alain Sauvage rédigea de nombreux articles, environ une centaine, dans le Monde libertaire de 1973 à 1988, d’abord sous son nom puis sous le pseudonyme de Lepetit, essentiellement sur les problèmes sociaux et les informations touchant au syndicalisme, mais aussi sur les questions géopolitiques ou économiques.

À Radio Libertaire en 1981, il fut l’un des créateurs de l’émission les Chroniques syndicales.

À la Fédération anarchiste, Alain Sauvage a fait partie du Comité de lecture pour le lancement du Monde libertaire hebdo (1977-1978) et il a été secrétaire aux Relations Internationales en 1985-1986. Il a participé à ce titre au rassemblement international de Chicago le 1er mai 1986.

Il était présent à tous les congrès de la FA, de celui de Paris en 1974 à celui de Rennes en 1989.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154961, notice SAUVAGE Alain, Claude [dit Lepetit], [Dictionnaire des anarchistes] par Hugues Lenoir, version mise en ligne le 26 avril 2014, dernière modification le 9 septembre 2020.

Par Hugues Lenoir

ŒUVRES : Brochures Subversion (co-auteur), Ed Gr. Bertho-Lepetit (sans date), n° 1 : "L’influence anarcho-syndicaliste dans la CGT, 1902-1903" ; n° 2 : "Agir aujourd’hui pour l’anarcho-syndicalisme". Traduction du livre de Félix Carrasquer, Les collectivités d’Aragon, Espagne 36-39, éditions CNT, Paris, 2003.

SOURCES : témoignage direct.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément