CARBONARI Angelo [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Né en Italie dans la région de Rome en 1898, mort à Alençon (Orne) le 18 mars 1974 ; boulanger ; militant de la FA puis de l’AOA dans le Rhône et l’Orne.

Angelo Carbonari avait participé aux luttes antifascistes à Carrare puis dut s’exiler en France d’abord à Lyon puis à Alençon (Orne). Il avait été condamné à mort par contumace en Italie. En 1938 il était menacé d’extradition, mais la mesure fut rapportée à la suite de l’intervention de diverses personalités antifascistes. Pendant l’occupation nazie, il dut se cacher à plusieurs reprises pour éviter d’être arrêté.

Après la libération il était membre du groupe FA d’Alençon (6° Région). Avec sa compagne Giuseppina, il milita ensuite à l’AOA, à SIA et fut membre de l’Union des Athées. Angelo Carbonari, qui était abonné aux Cahiers de l’Humanisme libertaire de Gaston Leval, est décédé d’un infarctus le 18 mars 1974 à Alençon, en criant "Vive l’anarchie". Le compagnon Kleber Duval* prononça in discours lors de son incinération le 21 mars suivant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154996, notice CARBONARI Angelo [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 25 avril 2014, dernière modification le 9 septembre 2020.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : Combat syndicaliste, 1er avril 1974. — Espoir, Toulouse, 14 avril & 19 mai 1974. — Cahiers de l’humanisme libertaire, Paris, n° 207, avril 1974. — Casellario politico centrale, Rome.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément