MAINTZERT Émile, Désiré [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche, Anthony Lorry

Né le 24 octobre 1881 à Pantin (Seine) ; anarchiste et syndicaliste.

En 1907, Maintzert fut élu secrétaire de l’Union des syndicats de Pantin-Aubervilliers, qui fédérait sept syndicats et comptait 1 600 membres. Il habitait alors 20, rue Henri-Martin, au Pré-Saint-Gervais.

Proche des thèses d’Émile Janvion*, il créa en octobre 1912, avec Jean Lacotte*, le Comité Bintz, pour venir en aide à un jeune syndicaliste expédié à Biribi (voir Victor Bintz), mais surtout pour mener une campagne antimaçonnique.

En 1913, il était secrétaire du groupe de Pantin-Aubervilliers de la FCAR et vit son domicile perquisitionné par la police le 26 juin, dans le cadre de la répression des antimilitaristes, suite à l’agitation du mois précédent dans les casernes françaises.
En septembre 1913, il s’associa à la polémique contre la franc-maçonnerie qui se développa dans Le Libertaire. Il donna également un article à Janvion, « Les anarchistes et le vote », pour Terre libre du 16 avril 1914.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155037, notice MAINTZERT Émile, Désiré [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, Anthony Lorry, version mise en ligne le 24 avril 2014, dernière modification le 24 avril 2014.

Par Guillaume Davranche, Anthony Lorry

SOURCES : Arch. Nat. F7/13053, F7/13618 — L’Action française des 22 et 24 novembre 1912 — Le Libertaire du 20 septembre 1913.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément