PINO Ramón, Angel [Dictionnaire des anarchistes]

Par Hugues Lenoir

Né le 7 mai 1947 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Militant de la Fédération anarchiste, de la CFDT puis de la CGT, kiosquier.

Son père, Jesus Pino Sech, forgeron et soudeur à l’arc, était né en Espagne en 1916 à Tortosa (Catalogne/Espagne). Il est décédé en 1980 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis, France). Sa mère, Joaquina Catalan Casanova (épouse Pino), née en 1925 à Chiprana (Aragon), élevée à Barcelone (Catalogne/Espagne) et décédée en 2002 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis, France), était couturière. Tous deux étaient issus du mouvement libertaire ibérique. Lui fut militant aux Jeunesses libertaires et à la CNT (de1931 à 1939 en Espagne puis dans la CNT espagnole en exil). Il s’engagera le 24 juillet 1936 dans la colonne Durruti. Elle, aux Jeunesses libertaires, inscrite très jeune par son père en Espagne.

Ramon Pino est marié avec Claire Lartiguet, ex-maoïste établie en usine dans les années 70, qui est enseignante de français-histoire-géographie en lycée professionnel. Ils ont élevé en commun quatre enfants (2 + 2). Ils vivent aujourd’hui à Paris.

Après des études au lycée Paul-Éluard de Saint-Denis, jusqu’en seconde, il choisit la vie active. Il fut d’abord auxiliaire à la poste (étés 1964 et 1965), puis employé dans diverses compagnies d’assurances (1965-1971 et 1973-1977). Entre ces deux périodes, il fit divers boulots de « manutentionnaire » en usine par le biais d’une boîte d’intérim (BIS). De 1977 à 2008, date de son départ à la retraite, il fut diffuseur de presse dans des kiosques à journaux à Paris.

Son parcours militant eut pour origine le milieu familial qui l’influença fortement. Tout d’abord ses parents, nés en Catalogne, et ses grands-parents, nés en Aragon puis émigrés à Barcelone, ainsi qu’un de ses oncles (Angel Catalan Casanova) né à Barcelone. Tous membres de la CNT en Espagne avant l’exil en France où ils seront militants de base dans le mouvement libertaire. Le frère de Ramon Pino (Angel Joaquin : voir sa notice) fut militant à la Fédération anarchiste de mai 1973 à mai 1976 au groupe Louise-Michel. Quant à lui, il milita à la Fédération anarchiste au groupe Louise-Michel (1972-1977) où il fut membre du comité de rédaction de sa revue, La Rue, puis il rejoignit le groupe Emma-Goldman (1977-1980) dans le XIe arrondissement de Paris où il fut à nouveau membre du comité de rédaction de La Revue anarchiste, avec entre autres Jean-Charles Canonne* . Le groupe Emma-Goldman, en butte à des critiques excessives pour son ouverture vers d’autres groupes ou associations libertaires ou non, décida de quitter la FA ; quelque mois plus tard lui-même quitta le groupe Emma-Goldman par lassitude de l’action militante. Aujourd’hui, il participe aux activités de la Fédération anarchiste et au Monde libertaire où il écrivit régulièrement en particulier sur la mobilisation des kiosquiers parisiens face aux restructurations de la distribution de la presse. Il ré adhéra à la FA, en rejoignant d’abord le groupe Pierre-Besnard en 2009, puis le groupe Salvador-Seguí en 2012. Il a été deux fois mandaté par le congrès au comité de rédaction du Monde libertaire (2011-2012 et 2013-2014).

Dans les assurances (Phénix, AGF, Yorkshire Insurance, Assemblée plénière des sociétés d’assurances, etc.), Ramon Pino fut adhérent de la CFDT (syndicat des assurances) de 1972 à 1977 ; il y assura les mandats de délégué syndical, délégué du personnel et délégué au comité d’entreprise. En 1975-1976, il était alors membre de l’Union locale CFDT des VIIIe-IXe arrondissements où il rencontra et milita avec de nombreux camarades de l’Alliance syndicaliste.

Lorsqu’il fut embauché comme diffuseur de presse en 1977 et jusqu’à sa retraite en 2008, il était adhérent à la CGT (syndicat parisien des diffuseurs de presse, rattaché à la Filpac – Livre CGT) CGT et membre du bureau syndical.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155065, notice PINO Ramón, Angel [Dictionnaire des anarchistes] par Hugues Lenoir, version mise en ligne le 23 avril 2014, dernière modification le 9 septembre 2020.

Par Hugues Lenoir

ŒUVRE : Divers articles dans Le Monde libertaire : « Il se passe toujours quelque chose aux Galeries Lafayette », n° 200, avril 1974. Le ras-le-bol des kiosquier, n° 1360, 20-26 mai 2004. « La lutte continue », n° 1365, 24 juin-7 juillet-2004. Biographie de Bakounine, La Rue, n° 22. La Revue anarchiste (articles non signés et/ou collectifs dans chaque numéro). Participation aux deux volumes des Affiches des combattants de la liberté, Éditions du Monde libertaire, Éditions libertaires, Toulouse, 2005, 2007. Traductions : Le Miroir du Mexique, Éditions du Monde libertaire, Attentat aérien contre le général Franco, Éditions Albache.

SOURCES : témoignage direct, novembre 2008,2009 et 2014.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément