RICHARD Jean-Claude [Dictionnaire des anarchistes]

Par Hugues Lenoir

Né le 25 avril 1947 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) ; militant de la Fédération anarchiste ; comptable.

Jean-Claude Richard est le fils d’Alice, Louise, Schneider, née le 7 novembre 1909 à Paris, décédée le 13 janvier 1985, cartonnière à domicile, et de Pierre Richard, né le 17 avril 1907 à Bû (Eure-et-Loir), décédé le 22 mars 1974, plâtrier. Ses parents étaient sans engagement militant. Son père était toutefois attaché aux valeurs communistes.

Jean-Claude Richard entra dans la vie active après avoir fait des études de comptabilité au lycée technique Pierre-Degeyter, à Saint-Denis, où il obtint un CAP. Il exerça le métier de comptable jusqu’à sa retraite. Il vit avec Catherine Bajot, syndicaliste à la CGT et un temps adhérente de la Fédération anarchiste.

Adhérent lui-même de la CFDT entre 1970 et 1980, il n’y exerça aucun mandat.
Il entra à la Fédération anarchiste en 1972 et assista au congrès de Nantes en 1973, puis à de nombreux autres. Depuis 1983 et jusqu’en 2008, il assura la comptabilité des œuvres de la Fédération anarchiste sous la responsabilité des mandatés aux œuvres. Jean-Claude Richard fut par ailleurs mandaté à de nombreuses reprises comme administrateur de la librairie Publico et de l’administration de l’hebdomadaire Le Monde libertaire entre juin 2001 et juin 2002 afin de redresser le titre en grande difficulté économique.

Au niveau local, il impulsa dés le début des années 1970 un collectif libertaire sur la ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). En 1980, le collectif prit le nom de groupe Henry-Poulaille. Ce faisant, le groupe tint à marquer sa filiation envers une pratique « éducationniste » dont Henry Poulaille était le chantre via la littérature prolétarienne dont il fut l’infatigable défenseur. En lien avec cette filiation, Jean-Claude Richard fut le créateur des Éditions du Vent du Ch’min, association créée en 1975, dont l’activité principale a été d’éditer l’œuvre complète du poète beauceron et anarchiste Gaston Couté.

En 2008, le groupe Henry-Poulaille existe toujours. Ses membres animent une Société de défense des laïques non croyants, non croyantes et athées, créée en février 2005, dont il est président et, depuis 2008, une université populaire : La Dionyversité.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155075, notice RICHARD Jean-Claude [Dictionnaire des anarchistes] par Hugues Lenoir, version mise en ligne le 25 avril 2014, dernière modification le 25 avril 2014.

Par Hugues Lenoir

ŒUVRE : Articles dans Le Monde libertaire : « Les peintres, les dessinateurs et l’anarchie », Art et anarchie, Éditions de la vache folle, 1991. « Je genre, tu genres, nous genrons… ils profitent », Le Monde libertaire, n° 1350, 1-17 mars 2004. « Un chouette séjour en Enfer », Le Monde libertaire, n° 1501, 24-30 janvier 2008.

SOURCE : Témoignage direct.

Version imprimable Signaler un complément