TREVANT Marius [Dictionnaire des anarchistes]

Par René Bianco

Né à Arles (Bouches-du-Rhône) ; militant illégaliste des Bouches-du-Rhône.

Militant du groupe anarchiste d’Arles, avec entre autres les frères Joseph, Vincent et Etienne Gauthier, Marius Trevant fut candidat abstentionniste dans sa vile natale lors des élections législatives du printemps 1910. Dans le département avaient été également candidats abstentionnistes à ces mêmes élections : Jean Petit à Aix-en-Provence, Gaëtan Antonsanti*, Paul Barrier, Gustave Cauvin* et Alexis Girard à Marseille.

Puis Trevant appartint au groupe d’illégalistes formé par le groupe d’Arles qui se spécialisa comme dévaliseurs de trains de marchandises. Selon Ludovic Pradier* qui appartenait alors à ce groupe, « des compagnons se glissaient dans les trains de marchandises en gare de Tarascon et choisissaient leur butin, lequel était ensuite jeté sur le talus à un endroit choisi à l’avance… Les colis étaient récupérés par d’autres compagnons qui attendaient avec une charrette ». Les marchandises étaient revendues et la quasi totalité de l’argent servait à la propagande, les compagnons ne gardant pour eux que l’équivalent de leurs journées de travail perdues.

Après des mois d’enquête, plusieurs membres du groupe furent arrêtés. Le 5 mars 1912 Trevant fut traduit devant le Tribunal correctionnel de Tarascon avec son frère Charles-Antoine et quatre autres militants du groupe accusés de vols de marchandises dans les trains de la Compagnie PLM. Marius Trevant fut condamné à 3 ans de prison et 5 ans d’interdiction de séjour. Les autres prévenus condamnés lors de ce procès étaient : Paul Pradelle (3 ans), Guigue (2 ans), Vincent Gauthier (1 an) et Louis Breysse (8 mois).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155096, notice TREVANT Marius [Dictionnaire des anarchistes] par René Bianco, version mise en ligne le 18 avril 2014, dernière modification le 18 avril 2014.

Par René Bianco

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M6/10810, IIM3/47. — R. Bianco, Le mouvement anarchiste à Marseille, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément