CARLES Émilie, née Marie Julie Emilie Allais [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Née le 25 mai 1900 et morte le 29 juillet 1979 à Val-des-Prés (Hautes-Alpes) ; militante pacifiste et libertaire.

Née dans une famille paysanne des Alpes briançonnaises, Émilie Allais fit des études à Paris et découvrit le milieu anarchiste et pacifiste juste après la Première Guerre mondiale, notamment en 1921 par l’insoumis Joanès Cuat. De retour dans les Alpes, elle fut institutrice durant quarante ans. En 1927, elle rencontra le pacifiste et libre-penseur Jean Carles, qui devint son compagnon. Ensemble, ils restaurèrent une grande maison à Val-des-Prés pour en faire un hôtel (les Arcades) qui se remplit de compagnons anarchistes grâce aux petites annonces dans les journaux La Patrie humaine et L’En-Dehors.

Mais durant la Seconde Guerre mondiale, Jean Carles dut se cacher. Par la suite, il se battit pour éviter que leur fils n’aille combattre en Algérie. Victime d’une maladie, Jean Carles mourut subitement en 1962.

Émilie Carles, restée seule avec ses enfants, continua à militer pour défendre la montagne du saccage autoroutier. Elle a raconté sa vie et ses révoltes dans une autobiographie, Une soupe aux herbes sauvages (1977), qui connut un énorme succès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155145, notice CARLES Émilie, née Marie Julie Emilie Allais [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 7 avril 2014, dernière modification le 26 mai 2017.

Par Marianne Enckell

Émilie et Jean Carles jeunes
Émilie et Jean Carles jeunes

ŒUVRE : Une soupe aux herbes sauvages, Robert Laffont, 1977, traduit en plusieurs langues — Mes rubans de la Saint-Claude, Encre, 1982.

SOURCES : Etat civil. — Presse, août 1979 — Émilie Carles, Une soupe aux herbes sauvages, Jean-Claude Simoens puis Robert Laffont ed, 1977, 1978.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément