DANJEAN Henri, Auguste [Dictionnaire des anarchistes]

Par Révisée par Édouard Sill

Né le 20 juillet 1894 à Chagny (Saône et Loire), mort à Toulouse (Haute Garonne) le 21 novembre 1953 ; graveur sur métaux, militant anarchiste, animateur libertaire à Barcelone durant la Guerre civile espagnole.

Fils d’un employé au chemin de fer, marié sans enfant, Henri Danjean était graveur sur métaux. Militant anarchiste et membre du groupe de Blanc-Mesnil (Seine-et-Oise), il avait été élu à la commission de contrôle du Bureau de la Fédération Anarchiste Parisienne lors du congrès tenu le 4 juin 1933.
Il était en Espagne au moins à partir du mois de novembre 1936, date à laquelle il visitait Lérida parmi une délégation d’anarchistes étrangers et obtenait un passeport de la Généralité de Catalogne. Il intégra la Section Française de Barcelone où il joua un rôle secondaire de novembre 1936 jusqu’au printemps 1937. Le 5 janvier 1937, il était le responsable-délégué d’un groupe de 24 personnes portant des laissez-passer de la délégation permanente en France de la CNT-FAI dont une majorité de postulants pour les milices combattantes. Lui-même ne combattit pas en Espagne.
Revenu en France, il aurait participé aux activités du Comité Anarcho Syndicaliste pour la Libération et la Défense du Prolétariat Espagnol (CASDLPE animé nationalement par la FAF et la CGT-SR) en 1937.
Marié le 28 juin 1917 à Paris à la mairie du IIIe arrondissement, après dissolution de ce mariage le 1er mars 1949 par jugement du Tribunal civil de la Seine, H. Danjean se maria le 9 septembre 1952 à Toulouse (Haute-Garonne). Il mourut à Toulouse le 21 novembre 1953.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155170, notice DANJEAN Henri, Auguste [Dictionnaire des anarchistes] par Révisée par Édouard Sill, version mise en ligne le 21 avril 2014, dernière modification le 30 décembre 2018.

Par Révisée par Édouard Sill

SOURCES : Archives de la Préfecture de Police de Paris, Dossier BA 1899 et 1900. Bulletin d’Information de la CNT-FAI (en langue française) n°1 et 13. Renseignements d’état-civil de Chagny. — R. Bianco, Un siècle de presse, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément