FOURCADE Roger, Germain [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron, complété par Rolf Dupuy et Guillaume Davranche

Né le 14 mai 1892 ; anarchiste individualiste.

En janvier et février 1913, Roger Fourcade fut gérant de l’hebdomadaire individualiste L’anarchie, où il avait remplacé la veuve Abrial. Il fut poursuivi suite à un article sur les jurés de l’affaire de la bande à Bonnot, intitulé « Les douze fantoches », et signé d’un certain Agéladan (en réalité André Lorulot). L’article incriminé donnait les noms, raisons sociales et, surtout, les adresses des jurés.

Il fut, pour cela, condamné en tant que gérant à cinq ans de prison et 1 000 francs d’amende. Il fut alors remplacé à la gérance du journal par Louis Jean et à la rédaction par René Hemme. En appel, le 28 octobre 1913, sa peine fut ramenée à deux ans de prison et 1 000 francs d’amende.

Aux législatives d’avril 1914, dans le cadre d’une campagne d’alerte sur la situation des détenus politiques, il fut un des « candidats de la liberté » (voir Édouard Sené) à Sceaux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155196, notice FOURCADE Roger, Germain [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron, complété par Rolf Dupuy et Guillaume Davranche, version mise en ligne le 5 avril 2014, dernière modification le 27 octobre 2015.

Par Jean Maitron, complété par Rolf Dupuy et Guillaume Davranche

SOURCES Arch. Nat. F7/13061. — L’Anarchie n° 408, février 1913. — L’Éclair, 29 octobre 1913. — René Bianco, Un siècle de presse, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément