BAIXAS Fernand

Par André Balent, Gilles Morin

Né le 12 mai 1906 à Pia (Pyrénées-Orientales), mort le 4 juillet 1992 à Perpignan (Pyrénées-Orientales) ; employé des PTT ; militant socialiste des Pyrénées-Orientales et de l’Eure-et-Loir ; secrétaire adjoint de la fédération des Pyrénées-Orientales en 1939 ; syndicaliste FO ; conseiller général de Châteaudun (Eure-et-Loir) de 1945 à 1949 ; résistant des Pyrénées-Orientales (Libération-sud).

Fils d’un agriculteur et d’une ménagère, parent de Joseph Baixas*, Fernand Baixas, contrôleur des PTT, milita dans les rangs du Parti socialiste SFIO et de la CGT à Perpignan (Pyrénées-Orientales). En 1938, il était secrétaire fédéral adjoint de la Fédération socialiste SFIO des Pyrénées-Orientales. Militant du syndicat des PTT, il fut, le 25 janvier 1938 élu (ou réélu ?) administrateur de l’Union locale des syndicats CGT de Perpignan. Il vivait à Pia en 1939 et était marié avec Margueritte Masson.

Fernand Baixas participa à la résistance perpignanaise. À la fin de 1942 et au début de 1943, il appartenait au "comité directeur" départemental du mouvement Libération-Sud qui se réunissait au bureau municipal des écoles autour de Joseph Rous [de Puyvalador]

Conseiller municipal de Châteaudun de 1945 à 1947, il fut encore conseiller général de Châteaudun de 1945 à 1949. Cette année-là, il fut battu, avec 2 645 voix, par un républicain indépendant (3 656 voix), le candidat communiste se maintenant (759 voix).

Candidat à la deuxième Assemblée constituante en juin 1946 et aux législatives de novembre 1946 dans l’Eure-et-Loir (en 3e position sur 4 candidats), Fernand Baixas appartenait à la commission exécutive fédérale en 1951. Secrétaire de section de Châteaudun, il déménagea en juillet 1951 pour revenir s’installer à Perpignan.

Demeurant alors 12, rue Gustave Flaubert à Perpignan et agent des PTT, Fernand Baixas fut élu ou réélu, le 21 juillet 1953, trésorier adjoint de l’Union locale FO de Perpignan.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article15520, notice BAIXAS Fernand par André Balent, Gilles Morin, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 16 octobre 2019.

Par André Balent, Gilles Morin

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales, 3 M 263. — Arch. Nat., F/1a/3228 ; F/1cII/108/B, 111/B et 276. — Arch. Com. Perpignan (dossier FO). — Arch.privées André Balent, témoignage écrit de Marcel Mayneris, Perpignan, 10 juillet 1983. —Le Travailleur Catalan, hebdomadaire de la Région catalane du Parti communiste, 5 février 1938, 13 août 1938. — Témoignage de Fernand Cortale, militant de la SFIO puis du PSOP et du PCF à Perpignan. — Notice DBMOF. — Notes de Louis Botella. — État civil de Pia.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément