GOUARIN Maurice, Raymond [Dictionnaire des anarchistes]

Par Notice complétée par Marianne Enckell

Né le 26 juillet 1921 à Boulogne-Billancourt (Seine, Hauts-de-Seine), mort le 29 novembre 2006 à Paris (XVIe arr.) ; ouvrier chez Renault puis aux PTT ; socialiste puis anarchiste.

Maurice Gouarin, 2006.
Maurice Gouarin, 2006.

Fils d’un serrurier, Yves Gouarin et de Berthe Prieur, Maurice Gouarin commença à travailler à l’âge de treize ans. Il participa aux grèves de 1936 chez Renault et entra au Parti socialiste. Pendant la guerre, il fut prisonnier en Allemagne.

En 1946-1949, il collabora sous le pseudonyme d’Yvon au Bulletin d’études révolutionnaires de l’Organisation communiste révolutionnaire (OCR) qui tentait de se rapprocher des anarchistes (voir Robert Pagès).

Devenu maître ouvrier aux PTT, il fut secrétaire adjoint aux relations internationales de la Fédération anarchiste ; il écrivit jusque dans les années 1960 au moins dans Le Monde libertaire. Il habitait toujours 30 rue Émile Landrin à Boulogne-Billancourt.

Marié à Boulogne en mars 1946 avec Cécile Heyer, divorcé, remarié toujours à Boulogne en juin 1969 avec Nadine Chalem, il divorça à nouveau. Il était père d’une fille qui était, en 1964, élève au lycée de Sèvres et membre des Jeunesses révolutionnaires anarchistes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155203, notice GOUARIN Maurice, Raymond [Dictionnaire des anarchistes] par Notice complétée par Marianne Enckell, version mise en ligne le 23 avril 2014, dernière modification le 15 octobre 2021.

Par Notice complétée par Marianne Enckell

Maurice Gouarin, 2006.
Maurice Gouarin, 2006.

ŒUVRE : Parcours d’un enfant de banlieue 1930-1945, Publibook, 2002.

SOURCES : Arch.P Po BA 2330, Arch PPo, ancien classeme,t, fiche 721334. — René Bianco, Un siècle de presse, op. cit. — La Ville, Boulogne-Billancourt information, février 2006. — Note de Sylvain Boulouque.— État civil.

Version imprimable Signaler un complément