MAURY Charles, Marie, Lucien, Eugène, Victor [Dictionnaire des anarchistes]

Par René Bianco, notice complétée par Thierry Bertrand

Né à Mustapha (Algérie) le 30 avril 1856 ; Anarchiste de Marseille et indicateur de Police.

Charles Maury naquit en Algérie, à Mustapha, un pavillon militaire. Son père, Joseph Victor, était alors militaire en tant que Lieutenant au train des équipages, et sa mère, Lucie Antoinette Sellet était sans profession.

Charles Maury avait d’abord résidé à Paris avec ses parents (son père était alors capitaine en retraite) avant de venir s’installer à Marseille, où il fut signalé pour la première fois en décembre 1891. Il habita alors successivement le domaine Bonnefoy au quartier de la Joliette, l’Enclos Clar rue Latil et enfin un garni, 12 rue de l’Etrieu.

Présent à toutes les réunions anarchistes, il présida plusieurs conférences et semble avoir été à l’origine du projet de création d’une Ligue des locataires pour lutter sur le plan légal contre les propriétaires. Il collabora au journal L’Agitateur (Marseille, 12 numéros du 1er mars au 15 mai 1892) publiés par Louis Lorel et Louis Breysse.

Charles Maury fréquenta également quelques illégalistes, comme Morel et Winckel, ce qui lui valut d’être poursuivi pour escroquerie et incarcéré à la prison Chave en avril 1892. C’est lors de cette incarcération qu’il demanda un entretien avec le Commissaire central à qui il déclara « regretter d’avoir été mêlé aux agissements du parti anarchiste, d’avoir collaboré aux journaux révolutionnaires » et aurait dénonçé plusieurs compagnons susceptibles de créer des troubles lors du 1er mai. Charles Maury fut ensuite rayé de l’Etat vert des anarchistes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155298, notice MAURY Charles, Marie, Lucien, Eugène, Victor [Dictionnaire des anarchistes] par René Bianco, notice complétée par Thierry Bertrand, version mise en ligne le 13 avril 2014, dernière modification le 20 janvier 2021.

Par René Bianco, notice complétée par Thierry Bertrand

SOURCES : Arch. Dep.des Bouches du Rhône M6/3393, 3394, 3395, 3396, 3397 & 6346. — État civil aux Arch. Nat. d’Outre Mer.—R. Bianco, « Le mouvement anarchiste… », op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément