YVON Gérard, Henri [Dictionnaire des anarchistes]

Par Hugues Lenoir

Né le 15 mai 1948 à Saint-Maixent (Sarthe) ; informaticien ; militant CFDT et Union pacifiste.

Il est le fils d’Henri Yvon, né le 23 novembre 1923 à Saint-Maixent (Sarthe), mort le 13 janvier 1974 à Saumur (Maine-et-Loire) et d’Odette Vadé, née le 1er janvier 1924 dans la Sarthe, qui étaient bouchers charcutiers.

Sans engagement militant, ses parents étaient de sensibilité très anticléricale et libre-pensée. Son père fut maire (sans étiquette) de Souzay-Champigny (Maine-et-Loire). Avec les autres maires des communes environnantes, il s’opposa à l’extension du terrain militaire de Fontevraud dans les années 1970

Il vit en union libre avec Chantal P. depuis 1973, avec laquelle il a eu un enfant. Elle a été quelques années au conseil d’administration et au secrétariat de l’Union pacifiste. Elle a participé au comité de lecture et à la maquette du journal Union pacifiste.

Après un bac mathématiques élémentaire en 1967 au lycée mixte d’État, à Saumur, Yvon Gérard obtint une maîtrise de mathématiques appliquées en 1971 à la faculté des science de Poitiers et un DEA informatique en 1986 à l’université Pierre-et-Marie-Curie à Paris.

Il fit presque toute sa carrière à France Télécom (1976-2003), principalement au CNET (Centre national d’étude des télécoms) à Bagneux (1982-1989), puis à Issy-les-Moulineaux (1989-2003). Il prit un congé de fin de carrière entre 2003 et 2008, date de sa retraite.

Son engagement militant doit beaucoup à Louis Lecoin (voir ce nom) et à sa revue Liberté, dont il fit la connaissance à la suite d’un article du Canard enchaîné, et à Maurice Laisant du groupe libertaire Louise-Michel (voir ce nom) en 1971-1972 quand il arriva à Paris. Puis il rencontra en 1972 Raymond Rageau (trésorier de l’UPF) et Thérèse Collet, secrétaire de l’UPF.

Militant CFDT de 1976 à 1989, Gérard Yvon est militant de l’Union pacifiste depuis 1973, il a été membre du CA, du secrétariat et du comité de lecture (1974-2010) et responsable de la publication de 1976 à 1995.

. En 2016, il animait le site de l’UP et il en assurait la maquette avec sa compagne Chantal, elle-même membre du comité de lecture du journal.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155352, notice YVON Gérard, Henri [Dictionnaire des anarchistes] par Hugues Lenoir, version mise en ligne le 18 avril 2014, dernière modification le 16 novembre 2020.

Par Hugues Lenoir

SOURCE : Témoignage direct, juin 2010.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément