CANTIÉ Eugène, Romain [Dictionnaire des anarchistes]

Par G. Bottinelli, Rolf Dupuy

Né en 1868 à Toulouse (Haute-Garonne) ; ajusteur mécanicien ; déserteur réfugié en Suisse.

Eugène Cantié avait déserté de l’armée française et était passé en Suisse où la police dans les années 1890 signalait sa présence à Carouge (Genève). Qualifié « d’anarchiste dangereux » il fut expulsé du canton de Genève. Le 23 septembre 1898, il fut expulsé de Suisse avec 35 autres anarchistes : "Il résulte des rapports de police présentés par les cantons que les individus énumérés ci-desous int coopéré à la propagande anarchiste ou sont des anarchistes dangereux. Certains d’entre eux ont glorifié des attentats anarchistes, ou ont déjà subi des peines pour délits de droit commun ou étaient porteurs de faux papiers. D’autres enfin ont déjà été expulsés de France ou de cantons suisses en raison d’agissements anarchistes".

Cantié rentra en Suisse en 1902 où la Gazette de Lausanne signalait : "Cantié, cet anarchiste expulsé par le Conseil fédéral, qui rentra récemment sur le territoire suisse, était en affaires avec un cafetier. Ce dernier lui avait dit qu’il ne risquait rien et que la police suisse ne s’aperceverait pas de sa présence sur le territoire genevois. Le tribunal de simple police, considérant que Cantié a fait dix jours de prison préventive, et cela de façon peut-être discutable, l’a condamné à cinq francs d’amende seulement".

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155386, notice CANTIÉ Eugène, Romain [Dictionnaire des anarchistes] par G. Bottinelli, Rolf Dupuy, version mise en ligne le 8 mars 2014, dernière modification le 9 septembre 2020.

Par G. Bottinelli, Rolf Dupuy

SOURCES : Arch. Fédérales Berne AF E21 14002, Ministère public fédéral, police politique, Liste des anarchistes étrangers, 1889-1898. — Arrêté du Conseil fédéral du 23 septembre 1898. — Gazette de Lausanne, 4 juillet 1902. — Chantier biographique des anarchistes en Suisse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément