DE BLÄSUS André [de BLASIIS André] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Anne Steiner

Né le 24 mars 1884 à Saint Malo (Ille-et-Vilaine), mort le 2 octobre 1976 à Versailles (Yvelines) ; cordonnier ; individualiste.

André De Bläsus (1912)
André De Bläsus (1912)
DR

Fils d’un musicien italien établi à Saint Malo, André de Bläsus collabora à l’anarchie dès 1905. Il vécut rue du Chevalier de la Barre au siège du journal et devint le compagnon d’Anna Mahé, ancienne amante de Libertad et cofondatrice de l’anarchie. Il est probable qu’un de ses frères y vivait aussi, car il est souvent fait état dans les rapports de police des frères De Bläsus. Le nom de Léonard De Bläsus apparait, par ailleurs, dans une annonce du Libertaire aux côtés de celui d’André et d’Anna.

En 1905, il fit l’objet d’une condamnation pour port d’arme prohibé. Après la rupture entre Libertad* et Paraf-Javal*, il fit plus d’une fois le coup de poing contre ce dernier. En 1910, il s’éloigna des milieux individualistes et participa au groupe anarchiste de Montmartre fondé par Henry Combes* et Georges Durupt*.

En 1912, il vivait à Asnières avec Anna Mahé et l’enfant que cette dernière avait eu de Libertad. Ni l’un, ni l’autre ne semblent avoir été alors très actifs politiquement à cette période. Il fabriquait des chaussures à domicile pour le compte de donneurs d’ordre, Anna se chargeant des livraisons et de l’achat de matériel.

Comme beaucoup de militants individualistes, il dut subir une perquisition dans le cadre de l’affaire Bonnot*. On trouva à son domicile les papiers de Lacombe*, alors recherché pour homicide, et une machine à écrire volée qu’un compagnon, Aubin, avait déposé. Il fut condamné à six mois de prison pour recel et à cinq ans d’interdiction de séjour dans le département de la Seine. Il se maria à Bayonne le 25 janvier 1917 avec Élisabeth Dameshoy.
Divorcé le 9 décembre 1924, il se remaria le 5 septembre 1925 à Saint-Cyr-l’École avec à Marie-Rose Lagadec.

Bottier domicilié à Saint-Cyr-l’École (Seine-et-Oise), André de Blasiis était, en 1932, trésorier de la cellule communiste locale dont Auguste Geslin assurait le secrétariat.
Selon la mémoire familiale, il fut ensuite secrétaire de la section et l’animateur du club de football.

Il eut avec Marie-Rose Lagarec une fille Andrée, qui fut la compagne du fusillé communiste André Cordier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155399, notice DE BLÄSUS André [de BLASIIS André] [Dictionnaire des anarchistes] par Anne Steiner, version mise en ligne le 18 mars 2014, dernière modification le 3 mai 2019.

Par Anne Steiner

André De Bläsus (1912)
André De Bläsus (1912)
DR

SOURCES : archives ¨PPo EA140/ EA 141.— Arch. Nat. F7/13130, 1932.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément