GOURMELON Jean-Pierre [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Né le 25 août 1845 à Landevennec (Finistère) ; charpentier puis conducteur de machines ; pionnier de l’anarchisme à Brest.

Jean-Pierre Gourmelon, fils de Hamon et de Jeanne Ropard, fut le premier anarchiste repéré par la police à Brest.
Employé à l’Arsenal du 5 octobre 1878 au 28 novembre 1883 comme charpentier, il fut renvoyé en raison « de ses habitudes d’ivrognerie et de paresse ». Après avoir été congédié du port, il fut employé comme journalier chez MM. François et Omnes, entrepreneurs à Brest. « Ceux qui l’ont connu le considèrent comme anarchiste », précise un rapport de police le concernant.
Il quitta Brest en 1892, « furtivement, la nuit, en emmenant sa famille, sans payer l’appartement qu’il occupait rue Navarin n°1 ». Toujours selon la police, « il ne paraissait pas très dangereux » pour l’ordre établi.
Il se serait alors installé à Chatenay-sur-Loire (Loire-Atlantique).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155428, notice GOURMELON Jean-Pierre [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 12 avril 2014, dernière modification le 18 juillet 2020.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : Patrick Gouedic, « L’apparition de l’anarchisme à Brest (1889-1903) », mémoire de maîtrise, université de Bretagne-Occidentale, 1980. — Arch. Dép. Finistère 4M 336, notice individuelle du 13/02/1894 - 22 M (ancien classement).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément