LENOIR Hugues, Edouard [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né le 21 juillet 1953 à Paris ; enseignant ; militant à la FA et adhérent à la CNT.

Hugues Lenoir et Pascal Epron au Marché de la Place des fêtes à Paris le 18 avril 2010

Son père Sylvain Lenoir (1925-2008) était cadre à EDF-GDF, syndiqué CGT, franc-maçon ; sa mère Andrée Boucreux, militante au MLAC et proche du PSU, a élevé leurs trois enfants.

Lycéen, Hugues Lenoir entra au Comité d’action lycéen de son lycée, où Daniel Guérin et Georges Lapassade furent invités à parler. Un de ses camarades était le fils de Micheline et Vincent Bounoure, du groupe surréaliste de Paris, qui ouvrirent le jeune homme à une grande curiosité intellectuelle.

Vers 1974, il fonda avec Hélène Hernandez et quelques autres un groupe libertaire à l’Université de Paris 12, où il était étudiant en lettres. De 1976 à 1980, il fut membre de la CNT-F, alors basée rue de la Tour-d’Auvergne à Paris 9e. Il y rencontra Liberto Sarrau et Luis Robla qui eurent aussi une grande influence sur lui.

Fondateur de la Coordination nationale anarcho-syndicaliste (avec Jacky Toublet, Thierry Porré, Serge Aumeunier, Jean-Louis Laredo, Hervé Trinquier) et du Groupe anarcho-syndicaliste parisien (Gaspar), il entra ensuite à la Fédération anarchiste lorsque celle-ci accepta la lutte de classe dans ses principes de base, et milita au groupe Pierre-Besnard (anarcho-syndicaliste).

Depuis 1981, il eut et a toujours de nombreux mandats à la FA, dont il a été à plusieurs reprises le secrétaire général, et à Radio libertaire. Il a animé depuis trente ans sur cette radio les Chroniques syndicales. En même temps, il a milité pour l’unité du mouvement libertaire, notamment entre la FA et Alternative libertaire.

Après avoir enseigné le français langue étrangère, il est devenu formateur d’adultes et a obtenu un doctorat en sciences de l’éducation (1998, Lyon 2) ; il est aujourd’hui enseignant chercheur à l’Université de Paris 10-Nanterre.

Après avoir quitté la CNT-F, il a milité à la CFDT puis a adhéré en 1990 au syndicat de l’éducation de la CNT Région parisienne. Il a participé au lancement de l’Université populaire de Saint-Denis, où il a animé le premier cycle sur l’Education populaire en mars 2008.

Hugues Lenoir a été à l’origine du projet de Dictionnaire biographique des militants libertaires francophones.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155464, notice LENOIR Hugues, Edouard [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 12 avril 2014, dernière modification le 14 mars 2022.

Par Marianne Enckell

Hugues Lenoir et Pascal Epron au Marché de la Place des fêtes à Paris le 18 avril 2010
Hugues Lenoir et Claude Pennetier au 40e anniversaire de Radio libertaire, 13 mars 2022

ŒUVRE : outre de nombreux articles dans le Monde libertaire, où il anime la rubrique « Nouvelle des fronts », il a coordonné l’édition de Mai 68 par eux-mêmes, le mouvement de Floréal an 176, Collectif, Editions du Monde libertaire, 1989. -L’autogestion pédagogique : cadre de références et champs de pratiques" in Recherches et Innovations en formation d’adultes (dir. avec E.-M. Lipiansky), L’Harmattan, 2003. - Eduquer pour Emanciper, Editions CNT-RP, 2009 (recueil d’articles parus dans les Temps maudits, Réfractions, etc.) - Henri Roorda ou le Zèbre pédagogue, Les éditions libertaires, 2009 - Education, autogestion, éthique, Les éditions libertaires, 2010.

SOURCE : témoignage d’Hugues Lenoir, 2009-2010.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément