RUOZI Giuseppe [dit Tranquillo] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né à Mantoue (Italie) le 8 mai 1886, mort à Marseille le 12 décembre 1962, Mécanicien, propagandiste anarchiste.

Emigré en France en 1906, Ruozi fut condamné à six mois de prison pour vol par le tribunal de la Seine, en 1909, puis extradé en décembre à Venise, pour y répondre de désertion.

En octobre 1912 il était à Genève où il faisait partie du groupe anarchiste local. En avril 1913, il fut à nouveau expulsé de France pour rupture de ban. Il se rendit alors en Grande-Bretagne, où il fut condamné à neuf mois de prison pour possession d’instruments d’effraction, puis expulsé. Déporté en Italie, il débarqua à Reggio Calabria en août 1915 et fut emmené à La Spezia et enrôlé dans la marine. En juillet 1917, il se trouvait interné à Messine (Sicile) pour détention d’écrits opposés aux institutions de l’Etat.

Il collabora au journal anarchiste Umanità Nova sous le pseudonyme de Tranquillo.

Après avoir à nouveau été emprisonné pour vol, il s’établit en Belgique en 1928, d’où il envoya des articles aux journaux anarchistes L’Adunata dei Refrattari (New York), Il Risveglio (Genève), Vogliamo (Biasca, Tessin). Expulsé de Belgique en 1931, il se rendit au Luxembourg puis, en mars 1934, à Barcelone. En août 1936 il fut un des organisateurs de la Colonne Ascaso, dont il était commissaire politique. Il fut impliqué dans les combats de mai 1937 contre les staliniens à Barcelone. Il continuait à envoyer des articles au Réveil/Risveglio, ainsi qu’à Solidaridad Obrera.

Ruozi resta en Espagne jusqu’à la fin de 1937, puis s’établit en France, d’où il continua à collaborer à la presse anarchiste italienne.

Il est mort à Marseille le 12 décembre 1962.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155510, notice RUOZI Giuseppe [dit Tranquillo] [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 10 avril 2014, dernière modification le 10 avril 2014.

Par Marianne Enckell

ŒUVRE : article sur la révolution espagnole et les "faits de mai" dans Volontà, juillet-août 1959.

SOURCES : Dizionario biografico degli anarchici italiani, op. cit. — Chantier biographique des anarchistes en Suisse — Istituto milanese per la storia della Resistenza e del mov. operaio, K1B45 Lombardi e ticinesi per la libertà in Spagna, Vangelista 1976.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément