SOUSTELLE Emile, Louis [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Militant de l’UA à Paris.

Mineur du bassin houiller d’Alès (Gard), Émile Soustelle vint à Paris en 1922 en même temps que Séverin Férandel*.
Il était dans les années 1920 membre du groupe du 20e arrondissement de Paris de l’Union anarchiste. Membre en 1923 de l’administration du Libertaire hebdomadaire (1919-1923) il fit partie à partir du mois de juin – avec entre autres Ferandel*, Colomer*, Mualdes*, Lecoin*, Bucco, Chazoff*, Morinière, Rouschemeyer… – du Comité d’initiative de seize membres chargé de préparer la parution quotidienne du Libertaire dont le premier numéro fut édité le 18 décembre 1923.

Emile Soustelle collabora à La Revue Anarchiste (Paris, janvier 1922-août 1925) dont il fut l’administrateur à partir de février 1923. Il fut également le gérant de plusieurs journaux anarchistes italiens publiés en France, dont La Difesa per Sacco e Vanzetti (Paris, 6 numéros du 21 avril au 29 septembre 1923) dirigé par Raffaelle Schiavina, Primo Maggio (Paris, numéro unique en mai 1923) et La Rivendicazione (Paris, 43 numéros du 30 juin 1923 au 5 avril 1925) dont le directeur était Tintino Rasi.

Il y a peut être identité avec le Soustelle, signalé par U. Fedeli, membre en 1920 du groupe de Béziers, très actif surtout sur le plan syndical et qui avait été l’un des diffuseurs et collaborateurs du journal Terre Libre (Marseille, 1922) dont la création avait été décidée lors d’un congrès tenu par la Fédération anarchiste du sud le 2 avril 1922.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155614, notice SOUSTELLE Emile, Louis [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy , version mise en ligne le 9 avril 2014, dernière modification le 23 janvier 2019.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : R. Bianco, Un siècle de presse anarchiste, op. cit. — L. Bettini, Bibliografia… , op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément