GROSSIN Lucien [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Chauffeur ; anarchiste et syndicaliste.

Chauffeur de taxi à Paris, Lucien Grossin fut, lors de la Grande Guerre, réformé n°2.
En 1916, il était un pacifiste actif. Membre du Groupe d’action syndicaliste révolutionnaire des cochers-chauffeurs du département de la Seine (voir Jules Barday), il appartint également au Comité pour la reprise des relations internationales (CRRI, voir Paul Veber). En septembre 1916, il fut arrêté pour distribution de tracts révolutionnaires.

En juin 1917, il participa à une opération pacifiste ambitieuse : l’édition clandestine d’un numéro du Libertaire (voir Claude Content). Il fut arrêté dans le coup de filet qui s’ensuivit, et comparut en correctionnelle avec plusieurs camarades. Comme il n’avait fait que transporter les paquets de journaux et prétendit ne pas en connaître contenu, il écopa d’une des peines les moins lourdes : quatre mois avec sursis. Son permis de conduire lui fut également retiré.

Les 31 octobre et 12 décembre 1917, le député socialiste Jean Longuet intervint en vain pour obtenir la restitution des permis de conduire de Grossin et d’un autre chauffeur pacifiste, Léon Jahane*. Le 15 février 1918, le député socialiste Pierre Laval tenta à son tour d’intercéder auprès du ministre de l’Intérieur.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155668, notice GROSSIN Lucien [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 7 avril 2014, dernière modification le 5 juillet 2022.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : Arch. PPo GA J7 — Le Temps du 13 octobre 1917.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément