THARREAU Gabriel, Georges [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy, Manuella Noyer

Né en 1904 à La Pommeraye (Maine-et-Loire), mort en 2005 ; militant de la FA et de la CNTF du Maine-et-Loire ; syndicaliste FO du Maine-et-Loire et de Loire-Atlantique.

Fils de Jean Tharreau, tailleur d’habits, et de Marie Antoinette Duneton, sans profession, Gabriel Thareau était à la Libération membre du groupe d’Angers de la Fédération anarchiste. Il présida le 9 novembre 1947 le 3e congrès de la FA qui se tenait à Angers.

De 1946 à 1949 il fut le secrétaire de l’Union départementale du Maine e Loire de la Confédération Nationale du Travail (CNT) et au printemps participa à une tentative de regroupement des syndicalistes révolutionnaires et anarcho-syndicalistes.Puis avec la quasi totalité des militants anacho-syndicalistes de la région, il adhéra à Force ouvrière.
Délégué métallurgiste Force ouvrière aux Établissements Bessonneau et au syndicat des Métaux d’Angers, il fut membre du bureau de l’UD CGT-Force ouvrière, délégué à la propagande de l’UD CGT-FO de novembre 1949 à 1951.
Il partit pour la Loire-Atlantique en 1951 et fut secrétaire du syndicat des Métaux CGT-FO de Loire-Atlantique.

Gabriel Thareau s’était marié le 31 décembre 1927 à Angers (Maine-et-Loire) avec Suzanne Frogin, puis se remaria le 5 décembre 1936 à Nantes (Loire-Atlantique) avec Joséphine Lebrun. Suite d’un veuvage il s’était remarié une troisième fois le 7 mai 1960 à Courbevoie (Hats-de-Seine) avec Marie-Thérèse Legendre, institutrice.
Il est décédé en 2005.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155768, notice THARREAU Gabriel, Georges [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, Manuella Noyer, version mise en ligne le 21 novembre 2016, dernière modification le 21 novembre 2016.

Par Rolf Dupuy, Manuella Noyer

SOURCES : Le Libertaire, 28 mai 1948. — Manuella Noyer, L’Union départementale CGT-Force Ouvrière de Maine-et-Loire de 1948 à 1956, mémoire de maîtrise. — Notes de Laurent Beaumont, de D. Dupuy et de Manuella Noyer. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément