ARESTEIN Édouard, Clément [Dictionnaire des anarchistes]

Par Thierry Bertrand

Né le 15 mai 1902 à Souilhac (Lot) ; blutteur puis garçon de restaurant ; anarchiste de Marseille.

Arestein était arrivé sur Marseille en 1919. En 1921, il faisait partie du syndicat des ouvriers meuniers qui était adhérent au Comité syndicaliste révolutionnaire (C.S.R.) créé durant le congrès de Lyon réunissant les opposants à la majorité au sein de la CGT.

Dans la nuit du 30 avril 1921 Arestein fut surpris par des gardiens de la paix en train de coller sur les murs, avec Boissin* et Aigon*, des affiches anarchistes intitulées Contre la guerre, contre le crime. Poursuivi devant le tribunal correctionnel de Marseille pour provocation de militaires à la désobéissance il fut condamné à un mois de prison le 2 juin 1921. Suite à sa condamnation il était renvoyé de la minoterie Roger, dans le quartier de la Timone, où il travaillait en tant que blutteur avec son père. Il exerça alors le métier de garçon de restaurant de façon régulière.

En 1922 Arestein était un des membres les plus actifs du groupe de la Jeunesse anarchiste qui se réunissait au Bar du Coq, allée des capucines, à Marseille.
Il demeurait au 50 rue des Minimes avec son père, sa tante, son frère et sa sœur.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155797, notice ARESTEIN Édouard, Clément [Dictionnaire des anarchistes] par Thierry Bertrand, version mise en ligne le 4 avril 2014, dernière modification le 4 avril 2014.

Par Thierry Bertrand

SOURCE : Arch. Dép. des Bouches-du-Rhône, 4M/2423

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément