BORGUEIL Max [Georges Rens, dit] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né à Liège en 1877, mort à Bruxelles en 1932 ; poète, romancier libertaire.

Sous son pseudonyme de Max Borgueil, Georges Rens collabora à de nombreux titres de la presse anarchiste belge, notamment : le Réveil des travailleurs (Liège, 1900-1903), L’Emancipation (Bruxelles, 1901-1902), Le Flambeau (Bruxelles, 1902 ; voir Jules Mestag), L’Insurgé (Liège, 1903-1909), Le Combat social (Bruxelles, 1912). Il fut proche du Groupement communiste libertaire d’Emile Chapelier, sans en faire partie, toutefois, et de sa colonie de Stockel-Bois.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155818, notice BORGUEIL Max [Georges Rens, dit] [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 28 mars 2014, dernière modification le 11 mai 2020.

Par Marianne Enckell

ŒUVRE : L’Heureuse anarchie : action individualiste pour l’émancipation, Liège : Le Réveil des travailleurs, 1901 — Du couvent au harem, s.l.n.d. – Les Mémoires du Juif errant, Paris-Bruxelles, Librairie moderne, 1922.

SOURCES : J. Moulaert, Le mouvement anarchiste en Belgique…, op. cit. — J. Louis, Histoire du mouvement anarchiste Liègeois..., p. 22 .— De geschiedenis van het anarchisme in België, en ligne. — René Bianco, Un siècle de presse, op. cit.

Iconographie : portrait aux Archives et musée de la littérature de la Bibliothèque royale de Belgique, AML 00234/0006 SCA.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément