DARBELLAY Félicien, Nicolas [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né vers 1846, mort le 27 mars 1890. Anarchiste de Lausanne (Suisse).

Valaisan établi à Lausanne, Darbellay était signalé comme anarchiste dans les dossiers de la police fédérale depuis 1876. Il fut membre de la Section d’études et de propagande de Lausanne (1881) et du Cercle ouvrier d’études sociales (1881-1883) avec Exquis et Louis Pierre Bernard*, et délégué au Congrès de la Fédération jurassienne en 1882.

Il fut lié à Antoine Cyvoct, lors du séjour de ce dernier à Lausanne et témoigna lors de son procès (les actes l’orthographient Darbelet).

En 1885, il fut perquisitionné dans le cadre de l’enquête fédérale suisse sur les menées anarchistes ; on saisit chez lui nombre de journaux et brochures. Il était considéré avec l’Allemand Louis Heilmann comme un des « agents les plus actifs de la propagande de l’action ».

En 1889, il fut accusé avec Nicolet (de La Chaux-de-Fonds) et Hänzi (de Bâle) d’avoir diffusé le Manifeste des anarchistes suisses (bilingue, imprimé par Jean Grave à Paris), puis acquitté par la Cour d’assises fédérale le 20 décembre 1889.

A sa mort, il laissait un enfant de quelques mois et une épouse dans la misère.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155861, notice DARBELLAY Félicien, Nicolas [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 20 mars 2014, dernière modification le 26 octobre 2015.

Par Marianne Enckell

SOURCES : Arch. fédérales suisses E21 14091 — André Lasserre, La classe ouvrière dans la société vaudoise, 1845 à 1914, Lausanne 1973 — Gazette de Lausanne, 2.9.1889, 9.9.89, 20 et 21.12.89 — La Révolte, n° 30, avril 1891. — Laurent Gallet, Machinations et artifices, Lyon, ACL 2015.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément