DELORME Joseph [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Né à Vienne (Isère) le 19 août 1866 ; fileur ; anarchiste.

Joseph Delorme (1894)
Joseph Delorme (1894)
Album Bertillon, 1894.

Réfugié en Grande-Bretagne au moment de la répression anti-anarchiste de 1892-1894, Joseph Delorme vécut un temps sous le nom de Frick Delorme, 23 Rutland Terrace, à Sheffield. Il vécut également à Londres et utilisa le pseudonyme Bercknell.

En avril 1893, il se rendit à Bruxelles avec Malatesta et Charles Malato pour participer à un éventuel coup de main à l’occasion de la grève générale. Ils revinrent bredouilles. Dans Les Joyeusetés de l’exil, Malato le qualifia, en plaisantant, de « tête de cochon ».

En 1894, il aurait, selon la police, monté une scierie en association avec Gustave Mollet à Liverpool, sur Segrave Street.

En 1896, il vivait au 145, Great Titchfield Street, à Londres.

Y a-t-il identité avec un Hugo Delorme, qui collabora à La Renaissance de Pierre Martinet en 1895-1896 ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155868, notice DELORME Joseph [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 28 mars 2014, dernière modification le 31 décembre 2018.

Par Guillaume Davranche

Joseph Delorme (1894)
Joseph Delorme (1894)
Album Bertillon, 1894.

SOURCES : Malato, Les Joyeusetés de l’exil, Stock, 1897 — René Bianco, « Cent ans de presse… », op. cit. — Constance Bantman, « Anarchismes et anarchistes en France et en Grande-Bretagne, 1880-1914 : Échanges, représentations, transferts », thèse en langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes, Paris-XIII, 2007.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément