DONDON Joseph, Georges [Dictionnaire des anarchistes]

Par François Ferrette, notice complétée par Anne Steiner

Né le 28 octobre 1882 à Décize (Nièvre), mort le 7 février 1957 à Nova Friburgo (Brésil) ; vannier ; individualiste puis communiste.

Frère d’Anna Dondon*, anarchiste individualiste fréquentant L’anarchie, Joseph Dondon était noté aux sommiers judiciaires en 1906 pour tentative d’escroquerie. Il fut arrêté en 1907 pour faux monnayage mais bénéficia d’un non-lieu alors que sa sœur, impliquée également, était condamnée en 1908 à cinq ans de prison.

Dans le numéro 393 de L’anarchie, il lance appel à la solidarité pour son
co-inculpé Boinville alors incarcéré en Allemagne après évasion d’une prison française.

Après la déclaration de guerre, son logement fut perquisitionné le 9 septembre 1914, et il fut de nouveau inculpé le 15 septembre pour faux monnayage. De nouveau, il bénéficia d’un non-lieu.

Bien qu’exempté de service militaire, il fut engagé volontaire le 16 janvier 1915 dans le 13e régiment d’artillerie. Réformé le 3 juillet 1917, il s’installa à Paris 19e comme vannier puis s’occupa de transactions commerciales qui lui assurèrent, selon la police, une certaine aisance.

Abonné à La Vie ouvrière, c’est sans doute le même Dondon qui fut élu, le 8 mai 1919, trésorier adjoint du Comité de la IIIe Internationale. On ne trouve pourtant nulle trace d’activités pacifistes de sa part pendant la guerre. Il ne se fit pas remarquer par la police qui le notait encore présent à la direction du Comité de la IIIe Internationale en mai 1920.

Les relations orageuses avec sa femme expliqueraient sa demande de passeport pour São-Paulo le 13 août 1920. Par la suite, il ne fit plus parler de lui.

Il s’était marié le 31 décembre 1914 à Paris 19e avec Georgette Dugué, et une seconde fois le 10 février 1923 à Paris 14e avec Marie-Jeanne Tixier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155873, notice DONDON Joseph, Georges [Dictionnaire des anarchistes] par François Ferrette, notice complétée par Anne Steiner, version mise en ligne le 1er avril 2014, dernière modification le 1er avril 2014.

Par François Ferrette, notice complétée par Anne Steiner

SOURCES : Centre des Archives Contemporaines, cote 20010216, article 254, dossier 11413. — François Ferrette, Le Comité de la IIIe Internationale et les débuts du P. C. français, mémoire de maîtrise, Université Paris-I, 2004.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément