RIS Dorothea, Esther (dite Dora ou Dori, épouse PRUDHOMMEAUX) [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Née le 8 novembre 1907 à Lindau (canton de Zurich, Suisse), morte le 23 septembre 1988 à Versailles.

Dori Prudhommeaux avec sa fille Michelle, Versailles, octobre 1940. ARCH CIRA Lausanne, fonds Frigerio.

Dora Ris était la compagne d’André Prudhommeaux depuis 1926 ; ils se marièrent le 6 octobre 1928 et eurent deux filles, Jenny, née en 1939, et Michèle, née en 1940. Elle gérait avec André la Librairie ouvrière, 67 bd de Belleville, Paris XXe, et participa à plusieurs de ses publications qu’elle co-signa. C’est toujours elle qui traduisait de l’allemand, André se refusant à apprendre cette langue.

Elle alla sans doute avec André en Espagne, puisqu’elle signa avec lui la brochure Catalogne libre 1936-1937.

En juillet 1939, elle quitta Nîmes avec sa famille, qui y résidait depuis 1931, pour se réfugier chez son beau-frère à Evilard près de Bienne (Suisse). André y resta tandis que Dori revenait temporairement en France pour donner naissance à sa deuxième fille ; elle résidait chez ses beaux-parents à Versailles, 8 rue Jacques-Boyceau, où toute la famille devait s’établir en 1946, après l’exil en Suisse.

De retour en Suisse, elle passa les années suivantes à Evilard, Grindelwald (canton de Berne) puis Genève où André collaborait à des revues littéraires et suivait des cours à l’Université. Elle continua à faire des traductions, publiées ou non, pour servir aux travaux de son mari.

Dori Prudhommeaux cosigna par la suite le texte "Matériaux pour un Contre-manifeste de l’individualisme révolutionnaire" publié dans le Bulletin du Cercle libertaire des étudiants (CLE) n°3, Paris, 15 juin 1949. Ce manifeste était signé J.P. Aubrée, G. Boningue, M.-L. (Mireille ?) Dufour, Georges Glaser*, Georgette Kocher, Ed. J. Mazur, A. Prunier (Prudhommeaux), D. Ris, Jean-Jacques Rousset, B. Tailly.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155959, notice RIS Dorothea, Esther (dite Dora ou Dori, épouse PRUDHOMMEAUX) [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 17 mars 2014, dernière modification le 6 juin 2020.

Par Marianne Enckell

Dori Prudhommeaux avec sa fille Michelle, Versailles, octobre 1940. ARCH CIRA Lausanne, fonds Frigerio.

OEUVRE : André et Dori Prudhommeaux, Spartacus et la Commune de Berlin 1918-1919, Spartacus, sd, Paris.

SOURCES : AD Gard – Chantier biographique des anarchistes en Suisse — René Bianco, Un siècle…, op. cit. — Dossier Prudhommeaux, Archives fédérales, Berne, E4320B#1975-40#501. — Archives CIRA Lausanne, fonds Frigerio. — Notes de Daniel Vidal.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément