RIS Dorothea, Esther (dite Dora ou Dori, épouse PRUDHOMMEAUX) [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Née le 8 novembre 1907 à Lindau (canton de Zurich, Suisse), morte le 23 septembre 1988 à Versailles.

Dori Prudhommeaux avec sa fille Michelle, Versailles, octobre 1940. ARCH CIRA Lausanne, fonds Frigerio.

Dora Ris était la compagne d’André Prudhommeaux depuis 1926 ; ils se marièrent le 6 octobre 1928 et eurent deux filles, Jenny, née en 1939, et Michèle, née en 1940. Elle gérait avec André la Librairie ouvrière, 67 bd de Belleville, Paris XXe, et participa à plusieurs de ses publications qu’elle co-signa. C’est toujours elle qui traduisait de l’allemand, André se refusant à apprendre cette langue.

Elle alla sans doute avec André en Espagne, puisqu’elle signa avec lui la brochure Catalogne libre 1936-1937.

En juillet 1939, elle quitta Nîmes avec sa famille, qui y résidait depuis 1931, pour se réfugier chez son beau-frère à Evilard près de Bienne (Suisse). André y resta tandis que Dori revenait temporairement en France pour donner naissance à sa deuxième fille ; elle résidait chez ses beaux-parents à Versailles, 8 rue Jacques-Boyceau, où toute la famille devait s’établir en 1946, après l’exil en Suisse.

De retour en Suisse, elle passa les années suivantes à Evilard, Grindelwald (canton de Berne) puis Genève où André collaborait à des revues littéraires et suivait des cours à l’Université. Elle continua à faire des traductions, publiées ou non, pour servir aux travaux de son mari.

Dori Prudhommeaux cosigna par la suite le texte "Matériaux pour un Contre-manifeste de l’individualisme révolutionnaire" publié dans le Bulletin du Cercle libertaire des étudiants (CLE) n°3, Paris, 15 juin 1949. Ce manifeste était signé J.P. Aubrée, G. Boningue, M.-L. (Mireille ?) Dufour, Georges Glaser*, Georgette Kocher, Ed. J. Mazur, A. Prunier (Prudhommeaux), D. Ris, Jean-Jacques Rousset, B. Tailly.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article155959, notice RIS Dorothea, Esther (dite Dora ou Dori, épouse PRUDHOMMEAUX) [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 17 mars 2014, dernière modification le 19 février 2020.

Par Marianne Enckell

Dori Prudhommeaux avec sa fille Michelle, Versailles, octobre 1940. ARCH CIRA Lausanne, fonds Frigerio.

SOURCES : AD Gard – Chantier biographique des anarchistes en Suisse — René Bianco, Un siècle…, op. cit. — Dossier Prudhommeaux, Archives fédérales, Berne, E4320B#1975-40#501. — Archives CIRA Lausanne, fonds Frigerio. — Notes de Daniel Vidal.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément