EINFALT Henri, Auguste, Célestin [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche, Rolf Dupuy

Né le 15 avril 1886 à Paris IIIe arr. ; enseignant ou représentant de commerce.

Ancien professeur à l’Ecole française de Bruxelles, Henri Einfalt s’installa à Nancy en avril 1913. Il se disait alors représentant de commerce.

En janvier 1914, il était membre du groupe de Nancy de la Fédération communiste anarchiste révolutionnaire (FCAR), qui se réunissait à la bourse du travail.

Lors de ses réunions, ce groupe, très surveillé par la police, s’interrogeait sur les meilleurs moyens de saboter une éventuelle mobilisation en coupant les communications — voie ferrée et lignes télégraphiques.

Le 11 février 1914, il partit s’installer à la Ruche, à Rambouillet (voir Sébastien Faure) où, sans doute, il avait été embauché comme enseignant. Il quitta Nancy avec sa compagne, la Belge Jeanne Wollesse, et leur jeune fils. Là, il collabora à la 2e série du Bulletin de la Ruche, qui sortit 10 numéros entre le 10 mars et le 25 juillet 1914.

Que fit-il à la déclaration de guerre ? Alors que la Ruche avait fermé ses portes en février 1917, Henri Einfalt cosigna, avec Sébastien Faure une d’une déclaration favorable à la révolution d’Octobre, parue dans Ce qu’il faut dire à l’automne 1917.

En 1918, il collabora au journal zimmerwaldien La Plèbe (voir Louis Alignier).

Il se maria le 31 octobre 1924 aux Lilas avec Claire Laurent de Faget et se remaria le 4 mars 1935 à Paris 18e avec Marie Grosjean.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156043, notice EINFALT Henri, Auguste, Célestin [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, Rolf Dupuy, version mise en ligne le 19 mars 2014, dernière modification le 4 août 2016.

Par Guillaume Davranche, Rolf Dupuy

SOURCES : État civil de Paris IIIe — Arch. Nat. F7/13348 et F7/13053 — Annie Kriegel, Aux origines du communisme français, 1914-1920, Mouton & co, 1964 — René Bianco, « Cent ans de presse », op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément