GUÉRIN Jules [Dictionnaire des anarchistes]

Par Notice complétée par Rolf Dupuy et Marie-Cécile Bouju

Né à Paris le 1er novembre 1900 ; correcteur d’imprimerie. Syndicaliste, militant de l’UA.

Jules Guérin, qui était le frère d’Henri, et habitait 3 rue Linné (Paris Ve), fut admis au syndicat des correcteurs le 1er janvier 1924.

Il collaborait à la même époque à l’administration du Libertaire quotidien (1923-1925) et aurait été membre de la rédaction de L’Idée anarchiste (Paris, 13 mars à 15 novembre 1924, 13 numéros) de Lucien Haussard*. Il a également travaillé comme correcteur au Populaire, aux Nouveaux Temps et au Figaro.

Il a été mobilisé le 28 août 1939 et démobilisé le 1er août 1940.

Il siégea 25 ans au comité syndical de 1937 à 1939, de 1941 à 1945, de 1948 à 1952, de 1956 à 1960 et de 1963 à 1965. Deux fois trésorier adjoint (1941 et 1952), il fut pendant quatorze années trésorier de son syndicat (1942-45, 1948-51, 1958-60, 1963-65). Il démissionna, après sa retraite, en 1981.

Lors de son départ à la retraite en 1966 il écrivit : « Je souhaite au syndicat qu’il se trouve un camarade pour faire dans l’avenir, ce que j’ai fait pendant vingt-quatre ans : faire élire des comités semblables à ce qu’ils ont toujours été : syndicalistes et pas politiques ». (Cf. Bulletin des correcteurs, février 1966).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156071, notice GUÉRIN Jules [Dictionnaire des anarchistes] par Notice complétée par Rolf Dupuy et Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 19 mars 2014, dernière modification le 12 janvier 2019.

Par Notice complétée par Rolf Dupuy et Marie-Cécile Bouju

SOURCES : Arch. IISG carton 113. - Y. Blondeau, Le syndicat des correcteurs, op. cit. — Bulletin des correcteurs, n°73, février 1966 — Entretien avec Louis Anderson le 15 juillet 1988 — Bulletin du CIRA, Marseille, n°23/25, 1985, « Témoignages » .

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément