JOLY Georges, Auguste [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron

Tourneur sur métaux ; anarchiste, syndicaliste et propagandiste antimilitariste de Dijon (Côte d’Or).

Militant anarcho-syndicaliste de Dijon, Georges Joly s’opposa fréquemment au socialiste Henri Barabant avant la scission de la Bourse du Travail de 1907. Il conduisit l’action antimilitariste et se proposait, en 1905, de fonder le Pioupiou de la Côte-d’Or, journal antimilitariste destiné aux conscrits.
Joly subit deux condamnations : six mois de prison avec sursis pour "excitation au meurtre et au pillage", le 1er mai 1906, puis 50 f d’amende "pour outrage à agent".

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156081, notice JOLY Georges, Auguste [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron , version mise en ligne le 17 mars 2014, dernière modification le 17 mars 2014.

Par Jean Maitron

SOURCE : Arch. Nat. F7/13 567. — Le Rappel des Travailleurs, 30 septembre 1905. — Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier…, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément