MORAND Marie, Emilie [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron. Notice complétée par Rolf Dupuy

Née le 12 mai 1895 à Chalons-sur-Saône, morte le 29 décembre 1956 à Vence (Alpes-Maritimes) ; employée des PTT ; anarchiste.

Marie Morand fréquenta très jeune les milieux libertaires comme sa sœur Jeanne Morand et ses deux frères insoumis en 1914. Elle y rencontra Louis Lecoin, devint sa compagne vers 1922 et en eut une fille en 1924, Josette. Ils se marièrent le 17 octobre 1936.

Employée des PTT depuis 1915 et militante anarcho-syndicaliste, Marie Morand fut révoquée une première fois pour fait de grève en 1930, puis une seconde à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Elle fut étroitement mêlée aux activités de son compagnon et assuma à partir de 1948 et jusqu’à sa mort l’administration de la revue Défense de l’Homme (1948-1976) qu’avait fondée Lecoin et où elle était secondée par son gendre Jean Beringer.

Marie Morand mourut le 29 décembre 1956 à Vence (Alpes-Maritimes).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156115, notice MORAND Marie, Emilie [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron. Notice complétée par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 16 mars 2014, dernière modification le 13 avril 2020.

Par Jean Maitron. Notice complétée par Rolf Dupuy

SOURCES : Arch. PPo BA/1899 — Louis Lecoin, Le cours d’une vie, Édition Liberté, 1965. — S. Garel, Louis Lecoin, le dernier des grands anarchistes, mémoire de maîtrise, Paris-X Nanterre, 1979. — Le Monde libertaire, n° 24, 1957 (nécrologie de Nicolas Faucier). — Défense de l’Homme, n° 99, janvier 1957.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément