RIPOLI Marino [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Né à Piombino (Italie) le 2 novembre 1902. Ouvrier métallurgiste. Anarchiste italien réfugié en Haute-Savoie puis dans les Bouches du Rhône.

Marino Ripoli s’était installé en 1921 à Turin où il travaillait à la Fiat et militait dans le mouvement anarchiste. En juillet 1929, avec Alberto del Re, Gemisto Vallesi et Armando Bacci, il émigra clandestinement en France et se fixa à Argentière (Haute-Savoie) où il travailla dans une usine d’aluminium.

En août 1930 sa compagne Maria Bardazzi, qui était également anarchiste, le rejoignit en France. Le mois suivant il fut accusé par les fascistes d’avoir fourni des cartouches de dynamite au compagnon Raffaello Bientinesi, membre du cercle Sacco e Vanzetti de Lyon. Très lié aux compagnons Luigi Ravenni,Giulio Bacconi, Sante Lombardozzi et Angiolino Giachi, il fut inscrit à cette époque comme « anarchiste dangereux » sur les listes émises par les autorités fascistes. Le 14 décembre 1930 il participa au local du Cercle Sacco e Vanzetti de Lyon à une réunion unitaire (anarchistes, socialistes, maximalistes, bordhigistes…) en vue de l’organisation d’une campagne en faveur du compagnon Franceso Ghezzi qui venait d’être déporté en Sibérie par les soviétiques.

Puis, en janvier 1931, Marino Ripoli partit s’établir à Marseille où, avec Ravenni, il tenta d’organiser un réseau avec les compagnons de Livourne. Dans les années qui suivirent il travailla à la Raffinerie Saint-Charles (Marseille).

Il y a sans doute identité avec Ripoli qui en 1936 était membre du syndicat CGTSR des métaux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156128, notice RIPOLI Marino [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 9 mars 2014, dernière modification le 23 juillet 2020.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : Dizionario biografico degli anarchici…, op. cit. (Notice de F. Bucci & G. Piermaria) — Combat Syndicaliste, année 1936 — Notes de Françoise Fontanelli Morel.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément