DUCOURNEAU André [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jacques Girault, Julien Veyret, notice adaptée par Thierry Bertrand et Françoise Fontanelli

Né le 8 février 1894 à Cénon (Gironde) ; ouvrier modeleur, professeur technique adjoint ; anarchiste (UA) de Marseille puis syndicaliste.

Fils d’un camionneur, André Ducourneau fut mobilisé dès 1914 dans un régiment de Zouaves en Algérie. Blessé à plusieurs reprises en 1916 (Somme), en mars 1918 (Verdun), en juin 1918 (Villers-Cotterets), il fut démobilisé à Bordeaux en septembre 1919.
En octobre 1920 Ducourneau arrivait à Marseille et demeurait au 62 rue Sainte (1er arrondissement). Il était marié à Marie Bastide.
Il exerçait le métier d’ouvrier modeleur aux ateliers Paulet, où il gagnait 27 francs par jour.
Il était alors un des principaux membres du groupe de l’Union anarchiste, qui se regroupait au bar Bruno, 1 place du marché des Capucins, et y possédait une grande influence. Il y faisait, d’ailleurs, des causeries appréciées. Il se faisait appeler alors Fernand.
Il collabora, en 1922, à Terre Libre, l’organe de la Fédération anarchiste de la région Sud, imprimé à Béziers, en écrivant des articles très probablement sous le pseudonyme d’André Duc et également sous celui de F.G. Will (article "Plan d’attaque").
En 1922 toujours, il participa à deux réunions unissant l’Union Anarchiste et le Comité Pro Presos contre la répression exercée en Espagne.
Le 7 novembre 1922 il était assesseur pour la conférence de Colomer.
Il partit alors pour Paris où il devint professeur de modelage au centre de formation sous l’égide du syndicat des mécaniciens, rue de Courcelles à Paris. Pour la suite de sa biographie, voir le Maitron en ligne..

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156201, notice DUCOURNEAU André [Dictionnaire des anarchistes] par Jacques Girault, Julien Veyret, notice adaptée par Thierry Bertrand et Françoise Fontanelli, version mise en ligne le 12 mars 2014, dernière modification le 14 juillet 2020.

Par Jacques Girault, Julien Veyret, notice adaptée par Thierry Bertrand et Françoise Fontanelli

SOURCES : Arch. Dep. 4M/2423. — Maitron. — René Bianco, Répertoire des périodiques anarchistes de langue française : un siècle de presse anarchiste d’expression française, 1880-1983, Aix-Marseille, 1987.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément