LANDÈS José [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

« Travailleur manuel » ; anarchiste.

José Landès, rédacteur au Libertaire, était en juin 1911 membre de la Fédération révolutionnaire communiste (FRC). Il assista à son assemblée plénière du 4 juin.
Franc-maçon, il soutint en septembre 1913, dans Le Libertaire, une controverse sur « anarchisme et franc-maçonnerie », déclarant que les deux étaient compatibles. Il s’y déclarait « travailleur manuel ». À la même période, il donna quelques articles à L’Avant-garde, le journal de Benoît Broutchoux* à Lens.

En 1914, il était membre du groupe de Paris XIXe de la Fédération communiste anarchiste révolutionnaire (FCAR).

Lors de la déclaration de guerre, il fut réformé, mais se rallia à l’union sacrée. La Guerre sociale du 1er septembre 1914 publia une lettre de lui où il dénonçait « les Huns » qui envahissaient le pays et en appelait à l’esprit de 1793 pour sauver « la patrie en danger ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156226, notice LANDÈS José [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 10 mars 2014, dernière modification le 11 septembre 2020.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : Arch. Nat. F7/13053. — Le Libertaire du 30 août et du 13 septembre 1913. — La Guerre sociale du 1er septembre 1914. — René Bianco, Un siècle de presse, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément