MEIZOZ Léonce (Leonz) [Dictionnaire des anarchistes]

Par Gianpiero Bottinelli, Marianne Enckell

Né en Valais (Suisse) le 28 décembre 1896, mort en 1980. Ouvrier du bâtiment, militant syndicaliste et anarchiste à Genève.

Meizoz était membre du groupe du Réveil de Genève et de la Ligue d’action du bâtiment / LAB (avec son père), vice-président de la section genevoise du syndicat des ouvriers du bâtiment FOBB dans les années 1930.

Condamné à 8 jours de prison avec Victor Birolo, le 21.7.1932, pour avoir frappé un patron pendant une grève de la FOBB, il vit sa peine aggravée lors de son recours en décembre 1932 (15 jours avec sursis). Il fut aussi condamné au même moment à 15 jours de prison et 50 fr d’amende, en tant que membre de l’LAB, pour dommages à la propriété (Louis Seggesmann et Daniel Trohler durent faire 8 jours de prison).

Le 28.11.1933, avec A. Cornu, [L. Tronchet>153982] et d’autres, il fut orateur dans une assemblée de protestation pour les objecteurs. Il participa avec 24 camarades à la démolition des taudis à Genève en 1935 (l’action était dirigle par l’LAB ; 8 camarades furent condamnés).

En octobre 1936, Meizoz visita le front espagnol avec Louis Bertoni, Lucien Tronchet et Fernand Fellay*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156254, notice MEIZOZ Léonce (Leonz) [Dictionnaire des anarchistes] par Gianpiero Bottinelli, Marianne Enckell, version mise en ligne le 7 mars 2014, dernière modification le 18 juillet 2021.

Par Gianpiero Bottinelli, Marianne Enckell

SOURCES : Service de la police administrative et judiciaire, Genève — Journal de Genève, 6.12.1932 — Lettre de Mme Meizoz à G. Bottinelli, 8.3.1984.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément