NAKACHIDZE Victor [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né le 27 décembre 1865 au Caucase (Russie) ; mort à Bakou le 24 mai 1905.

Condamné à mort en Russie en 1887 pour avoir conspiré contre le tsar, le prince Victor Nakachidze, étudiant en chimie, s’était réfugié en France. Il fut condamné à Paris en 1890, avec six autres russes, à trois ans de prison pour fabrication d’explosifs à des fins nihilistes.

Expulsé de France par arrêté du 20 septembre 1892 (il figure sous le nom de "Makachedze" dans l’état des anarchistes expulsés de 1894), il se réfugia en Angleterre puis à Nice où il fut arrêté et condamné en janvier 1893 pour contravention à un arrêté d’expulsion et port d’armes prohibées. En 1894 son nom et sa photographie figuraient sur une liste d’anarchistes établie par la police des chemins de fer en vue de la « surveillance aux frontières ».

Il arriva en Suisse à une date indéterminée, en compagnie de Marianne Evangeline Roedel (née à Aden le 13 juillet 1866), qui se disait comtesse. En septembre 1896, il fut arrêté à Genève : on trouva en sa possession des croquis et des indications pour la fabrication de bombes. Il fut expulsé de Suisse le 19 septembre ; il était déjà expulsé de France, Italie, Espagne et Belgique.

En janvier 1901, le couple se trouvait à nouveau à Nice d’où il fut expulsé ; en octobre 1901, il était à nouveau expulsé d’Italie, après avoir passé vingt jours en prison pour infraction au décret d’expulsion. En décembre 1902, il revint à Genève avec sa femme et son beau-père suisse Karl Adolf Roedel. Tous trois menèrent une vie aventurière. A la mi-janvier 1903, Nakachidze fut condamné à Genève à dix francs d’amende pour rupture de ban et reconduit à la frontière. Il fut à nouveau arrêté à Thonon le 23 juin 1903, puis à Renens, près de Lausanne, à la mi-juillet.

Rentré en Russie, il fut tué à Bakou le 24 mai 1905 par l’explosion d’une bombe lancée sous sa voiture.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156262, notice NAKACHIDZE Victor [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 7 mars 2014, dernière modification le 18 juillet 2021.

Par Marianne Enckell

SOURCES : Etat des anarchistes expulsés, 1894 — Le Petit Parisien, 16.1.1901 — Langhard, Die anarchistische Bewegung in der Schweiz, op. cit. — Album Bertillon — Journal de Genève, passim. — Gazette de Lausanne, 16.7.1903.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément