SAUVAGE Marcel, Pierre, Léon [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron. Notice complétée par Rolf Dupuy et Marianne Enckell

Né à Paris le 26 octobre 1895, mort en 1985 ; poète et romancier ; anarchiste individualiste.

Anarchiste individualiste et collaborateur en 1915-1917 des journaux Pendant la mêlée et Par-delà la mêlée d’E. Armand*, puis de Soi-même publié par Joseph Rivière, Marcel Sauvage était un proche de Maurice Charron dit Chardon*. Engagé à vingt ans, il subit une peine de prison de six mois à Chartres, puis il combattit au front et, gravement blessé, fut décoré de la Croix de guerre.

En 1918, il vint témoigner au procès d’Armand à Grenoble. Membre de l’Association des écrivains combattants (AEC), il collabora à l’ouvrage collectif La Grande guerre vécue, racontée, illustrée par les combattants, préfacé par le maréchal Foch. En 1922, Maurice Wullens le prit à partie pour cette collaboration dans sa revue Les Humbles, refusant d’éditer Les Poèmes contre la guerre de Sauvage. Finalement Sauvage démissionna de l’AEC.

Il fut directeur de la revue Action (février 1920 à novembre 1921, 10 numéro + 1 HS) ; directeur-gérant de l’Ordre Naturel (1920-1922) ; il devint gérant de La Mêlée (1918 - 1920) à la mort de Chardon (1919). En 1920 il avait été le gérant de l’organe individualiste L’Un (1 numéro en mars 1920) puis Un (Paris, au moins 7 numéros de juin à décembre 1920). Un se voulait la suite de La Mêlée. Les bureaux du journal étaient censés se trouver 250 rue de la Convention, mais la police signalait qu’en réalité Sauvage y était "complètement inconnu" et que toute la correspondance arrivée à son nom était en fait remise à Alfred Duchesnay (ou Duchesnoy) qui habitait une mansarde de cet immeuble.

Il se consacra ensuite au journalisme et à la littérature ; il servit de « nègre » à Joséphine Baker pour la rédaction de ses mémoires. Les éditions Grasset ont réédité plusieurs de ses ouvrages à la fin du XXe siècle, notamment Le premier homme que j’ai tué (1929).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156285, notice SAUVAGE Marcel, Pierre, Léon [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron. Notice complétée par Rolf Dupuy et Marianne Enckell, version mise en ligne le 7 mars 2014, dernière modification le 26 janvier 2019.

Par Jean Maitron. Notice complétée par Rolf Dupuy et Marianne Enckell

OEUVRE : Outre les titre cités dans la biographie : Voyage en autobus, Liber, 1921. — Le Chirurgien des roses, Anvers, Ca ira, 1922. — Premier manifeste du vitalisme, R. Debresse, 1939. — Vlaminck, sa vie et son message, 1948. — Anthologie des poètes de l’ORTF, Denoël, 1969.

SOURCES : Journaux cités. — E. Armand, Sa vie, sa pensée, son œuvre, Paris, 1964. — La Revue anarchiste, juin 1922. — Les Humbles, juin 1922. — Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier..., op. cit. — R. Bianco, Un siècle de presse anarchiste..., op. cit. — Rapport de police, 3 juillet 1920 — Notes de Thierry Bertrand (arch. Fontainebleau 2507). — Georges Charensol, D’une rive à l’autre, Mercure de France, 1973.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable