GIANCOLI Joseph [Dictionnaire des anarchistes]

Par Françoise Fontanelli Morel

Né le 9 janvier 1890 à Nantes, mort à Castres (Tarn) le 19 janvier 1973 ; employé à la Compagnie des Tramways de Marseille ; anarchiste syndicaliste.

Fils de Joseph Giancoli, charpentier, et de Camelin Eugénie. Il demeurait impasse des Cigales, boulevard de la Grande Bastide, Villa Jeannot dans le quartier de Sainte-Marguerite à Marseille et travaillait au dépôt de la Capelette. Il se maria une première fois en Corse le 21 août 1919, puis une seconde fois à Marie Eugènie Souyries en 1927, il eut une fille née aux alentours de 1926 qu’il légitima.
En septembre 1938, le commissaire spécial le signala au Préfet comme « dangereux pour l’ordre social en cas de tension politique » et proposa son inscription au Carnet B.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156406, notice GIANCOLI Joseph [Dictionnaire des anarchistes] par Françoise Fontanelli Morel, version mise en ligne le 5 mars 2014, dernière modification le 5 mars 2014.

Par Françoise Fontanelli Morel

SOURCES : Arch. Dép. (13) 4 M 2366 rapport du 6/09/1938 + notice individuelle — Arch. Mun. Nantes 1 E 1783 Naiss 1890 4° canton.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément