JEANMAIRE Henri Lucien [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né vers 1875, mort à Servion (canton de Vaud, Suisse) le 14 juillet 1954. Fils du peintre jurassien Edouard Jeanmaire. Ciseleur, graveur. Anarchiste puis communiste.

Jeanmaire, domicilié à Lausanne, signa avec 112 autres le manifeste Les antimilitaristes suisses aux travailleurs, publié dans le Réveil anarchiste le 18 avril 1906 ; il collaborait aussi à la Voix du Peuple de Lausanne.

Il partit vivre à Paris, où il accueillit le 30 janvier 1914 Louis Bertoni, venu donner des conférences sur le syndicalisme. Il collabora ensuite au périodique des anarchistes interventionnistes La Libre Fédération (Lausanne 1915-1919 ; voir Jean Wintsch) et à l’Ecole Ferrer de Lausanne, avec son nouvel instituteur Théodore Rochat. En 1918 il signa en faveur de Bertoni le manifeste "Une séquestration".

Plus tard, il adhéra au Parti ouvrier populaire (parti communiste). Devenu aveugle, il se suicida.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156425, notice JEANMAIRE Henri Lucien [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 5 mars 2014, dernière modification le 18 juillet 2021.

Par Marianne Enckell

SOURCES : CBACH — Gazette de Lausanne 13.8.1915 — Feuille d’Avis de Lausanne, 12.10.1943, 15.7.1954.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément